Marennes-Oléron : c'est l'effervescence d'avant Noël dans le bassin ostréicole

À un peu plus d'une semaine de Noël, c'est l'effervescence dans le bassin ostréicole de Marennes-Oléron. Un moment crucial pour les producteurs qui réalisent l'essentiel de leur chiffre d'affaire annuel.
 
C'est le rush de fin d'année sur le bassin ostréicole
C'est le rush de fin d'année sur le bassin ostréicole © Pascal Foucaud, France Télévisions
Les journées sont longues en ce moment dans le bassin ostréicole. Il faut dire que la période des fêtes est cruciale, les producteurs réalisent de 50 à 70 % de leur chiffre d'affaire annuel. Alors l'organisation doit être parfaite.
De dix à 30 tonnes d'huîtres livrées par jour
De dix à 30 tonnes d'huîtres livrées par jour © Pascal Foucaud, France télévisions

Dans cet établissemnt de l'Éguille-sur-Seudre, on a multiplié les effectifs par quatre pour faire face à la demande. Au début de la campagne, cet ostréiculteur va livrer dix tonnes par jour, le 21 décembre, le jour le plus important de l'année, ce sera 30 tonnes. Autant dire qu'il ne faut pas se rater.

 Même si on est malade, on est quand même au boulot ! C'est tellement important qu'on ne peut pas louper cette période.
- Laurent Chiron, ostréiculteur et président du groupement qualité de Marennes-Oléron.

C'est un travail de grande précision, chaque client a un couvercle de palette spécifique, il ne faut pas faire d'erreur. Ensuite ce sont les transporteurs qui prennent le relais. Pour le moment la grève contre la réforme des retraites n'a pas affecté la distribution.
Les clients sont en France majoritairement, mais aussi en Europe du Nord et en Asie.

La France premier producteur d'huîtres en Europe

Avec sept bassins ostréicoles (Normandie, Bretagne Nord et Bretagne Sud, Vendée, Charente-Maritime, Arcachon, Méditerranée), la France est le premier producteur et premier consommateur d'huîtres en Europe. Elle produit quatre kilos chaque seconde, et un total annuel de 130.000.000 de kilos en 2016.

Le premier producteur mondial d'huîtres est la Chine, suivie de la Corée du Sud, du Japon, des États-Unis d'Amérique, la France arrive en cinquième position. Mais la production a été très durement affectée par la surmortalité, en 2015 par exemple, la production a été divisée par deux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture agriculture économie noël