Cet article date de plus de 3 ans

Île de Ré : les candidats sauniers visitent les marais salants

En hiver, l'activité ne s'arrête pas dans les marais salants de l'île de Ré, même si la récolte est encore loin. Il faut protéger et préparer les salines pour la saison. Une visite à destination des jeunes voulant s'installer vient d'être organisée, l'occasion d'en savoir plus sur la formation. 
© Maxppp
Saunier ou saulnier au sud de la Loire, paludier à Guérande en Loire-Atlantique, les deux mots désignent le même métier, celui de producteur de sel dans les marais salants.

Le métier, délaissé pendant longtemps, a connu une vraie renaissance au carrefour des années 70 et 80 sous l'impulsion d'une poignée de paludiers guérandais. Ils voulaient alors relancer l'activité, la rentabiliser et la professionnaliser. Pour répondre à ces exigences, une formation de 11 mois préparant au Brevet Professionnel de responsable d'Exploitation agricole, spécialisé en saliculture, a été mise en place par la Chambre d'Agriculture de Loire-Atlantique. Elle se déroule à La Turballe et attire de plus en plus de candidats.

"Depuis 2010, nous avons un taux d'installation réussie de plus de 85%. Pour nous, c'est l'essentiel car il s'agit d'une formation pour réussir des installations" se félicite Frédéric Miché, le responsable de la formation paludier à la Chambre d'Agriculture des Pays de la Loire.

Aujourd'hui, 200 des 300 paludiers professionnels installés sur la presqu'île guérandaise ont suivi cette formation. C'est aussi le cas de la moitié des sauniers rétais.

Il y a quelques jours, de nombreux candidats à l'installation et à la découverte du métier avaient rendez-vous dans les marais de l'île de Ré pour rencontrer des professionnels et des responsables de la formation de Guérande. Nous avons suivi la visite.

Plus d'informations avec le reportage de Pierre Lahaye, Didier Gomez et Maylis Gimenez :
marais salants

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture sorties et loisirs