Interdictions de manifestations sur la voie publique en Charente-Maritime

Manifestations sur la voie publiques interdites sauf les hommages rendus aux victimes, comme ici à La Rochelle le lundi 16 novembre. / © Didier Gomez (FTV)
Manifestations sur la voie publiques interdites sauf les hommages rendus aux victimes, comme ici à La Rochelle le lundi 16 novembre. / © Didier Gomez (FTV)

Le Préfet de la Charente-Maritime a pris un arrêté pour interdire les manifestations sur la voie publique, à l’exception des hommages aux victimes, du samedi 28 novembre 2015 jusqu’au lundi 30 novembre 2015. Cette interdiction se situe dans le cadre de l'état d'urgence.

Par Bernard Dussol

Cette interdiction vise les manifestations de voie publique à caractère revendicatif, y compris lorsqu'elles présentent un caractère festif. Cette mesure vise à prévenir les risques de trouble à l'ordre public dans le contexte de l'ouverture prochaine de la COP21 et de la forte mobilisation des forces de sécurité intérieure que requiert le contexte actuel.

En revanche, le marathon de La Rochelle est maintenu puisqu'il s' un événement sportif faisant l'objet d'une autorisation spécifique, n'est pas visé par cette interdiction.

La préfecture de Charente-Maritime rappelle enfin que les personnes qui participeraient à une manifestation organisée en violation des dispositions relatives à l’état d’urgence s'exposent à une peine pouvant aller jusqu'à six mois d'emprisonnement.

De son côté, la préfecture de la Vienne vient de mettre en place l'adresse mail dédiée : pref-etat-urgence@vienne.gouv.fr

Elle permettra aux élus, organisateurs de grands rassemblements et aux responsables d'établissements recevant du public de poser leurs questions sur les mesures suivantes :

1. Sécurité des locaux
- information du public, sécurisation des accès aux locaux, contrôles des accès publics, réaction en cas de colis/courrier suspect ou en cas d'appel malveillant, etc.

2. Sécurité des administrés
- comment protéger les bâtiments sensibles, informer les administrés sur les mesures les plus courantes à observer, les mesures à prévoir pour les manifestations et notamment les grands rassemblements (plus de 500 personnes) ou manifestations de voie publique.

Sur le même sujet

A Bordeaux, le combat du Diaconat pour l'inclusion par le logement

Près de chez vous

Les + Lus