15 morts dans un Ehpad : "J'ai été coupé de l'information", affirme le maire qui dénonce l'opacité de l'ARS

Alors que 15 résidents de l'Ehpad Les Portes du Jardin sont décédés en l'espace de trois mois, le maire de Tonnay-Charente dénonce le manque de transparence de la part de l'Agence Régionale de Santé. Dominique Bussereau avait annoncé vendredi qu'il saisissait le ministre de la Santé.
 

Entre mars à mai : 16 décès ont été enregistrés dans l'Ehpad Les Portes du Jardin
Entre mars à mai : 16 décès ont été enregistrés dans l'Ehpad Les Portes du Jardin © Jérôme Deboeuf, FTV
Le maire de Tonnay-Charente, Eric Authiat, dénonce le manque de transparence de l'Agence Régionale de Santé. 
Le 29 mai, Dominique Bussereau avait condamné sur les réseaux sociaux "le silence assourdissant de l'ARS de Nouvelle-Aquitaine après l'annonce par nos confrères de Sud Ouest de la  mort de 16 pensionnaires de l’Ehpad de Tonnay-Charente. Sur son compte twitter, le président du Département de Charente-Maritime avait alors averti qu'il saisissait le ministre de la Santé Olivier Veran mais aussi les préfets de Nouvelle-Aquitaine et de Charente-Maritime. 

L'Agence Régionale de Santé "a été très opaque"

Le samedi 30 mai, Eric Authiat a évoqué devant notre caméra l'absence de communication des autorités de santé.
"Le jour où j'ai été alerté, c'est par quelqu'un de mon équipe municipale qui connaît des résidents, j'ai découvert la situation la première semaine de mars", relate le maire de Tonnay-Charente.

Il n'y avait pas de chiffres annoncés, j'ai demandé des explications, je pense que j'ai dérangé mais c'est mon rôle, j'étais totalement coupé de l'information.
- Eric Authiat, maire de Tonnay-Charente

Le bilan s'élève à 15 morts dans l'Ehpad Les Portes du Jardin entre mars et mai selon une communication que l'ARS nous a transmise ce lundi (voir ci-dessous), pourtant ni le département, ni le maire de la commune n'ont été clairement informés de cette situation. 

Ce manque de transparence, alimente la suspicion d'un cluster, qui représenterait ainsi un tiers des 48 morts de Charente-Maritime dûs au Covid-19. Le premier magistrat de Tonnay-Charente dénonce l'absence de transparence avec les élus qui gèrent le territoire.

J'ai eu un contact avec l'ARS qui a été très opaque, je n'ai eu aucune information fiable. Il y a une carence de leur part, il faut qu'ils l'admettent,
- Eric Authiat, maire de Tonnay-Charente

"On souffre de non-dit"

Selon Eric Authiat, le coup de gueule du président du conseil départemental, Dominique Bussereau, est justifié. "On souffre de non-dits, il faut clarifier les choses. On est dans une période anxyogène, il faut être sérieux et jouer en total transparence. Il faut que les responsables de l'ARS assument leurs responsabilités", insiste la maire de la commune.

15 décès dus au Covid-19 selon l'Agence Régionale de Santé

Selon l'Agence Régional de Santé Nouvelle-Aquitaine, 15 résidents de l’Ehpad des Portes du Jardin sont décédés depuis le début de la crise sanitaire et ils sont bien décédés du Covid-19.

Sur ces 15 personnes, 10 avaient été préalablement hospitalisées  au vu de l’aggravation de leur état de santé et sont décédées à l’hôpital, 5 sont décédées dans l’Ehpad.
- l'Agence Régionale de Santé

17 salariés de l'Ehpad testés positifs

Selon l'ARS, "trois résidents sont aujourd’hui malades du Covid-19, deux sont dans la structure, le troisième est hospitalisé à La Rochelle en service de suite et de réadaptation".
L'Agence Régionale de Santé nous a par ailleurs révélé ce mardi que sur les 62 salariés testés 17 ont été positifs au Covid-19.

Reportage de Jérôme Deboeuf, Pascal Simon et Christophe Pougeas 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter