Saisie record de cannabis : 2,3 tonnes de résine interceptés près de Pons

© Douane française
© Douane française

Plus de deux tonnes de cannabis ont été interceptés dans la nuit du jeudi 19 octobre sur l'autoroute A10 à Saint-Léger en Charente-Maritime. Une saisie exceptionnelle. C'est la première fois en 2017 que les Douanes saisissent une quantité aussi importante de cannabis.

Par Valérie Prétot et Christina Chiron

Dans la nuit du jeudi 19 octobre, sur une aire de repos de l'autoroute A10 en Charente-Maritime, les agents de la brigade des douanes de La Rochelle ont effectué une saisie exceptionnelle de drogue.
2,3 tonnes de résine de cannabis découverts, dissimulés dans un poids lourd immatriculé au Maroc qui circulait dans le sens Bordeaux-Paris. L'interception a été effectuée à hauteur de Saint-Léger près de Pons.

Il s'agit de la plus importante prise réalisée depuis le début de l'année par les services douaniers au niveau national.

Une valeur estimée à plus de 17 millions d'euros

Le conducteur et le passager de nationalité marocaine ont été remis au service de la police judiciaire de La Rochelle. Le parquet de Saintes s'étant dessaisi de l'affaire, c'est désormais la Juridiction Interrégionale Spécialisée (JIRS) de Rennes qui est en charge de l'enquête. 

Selon un communiqué du Procureur de la République de Rennes, les deux hommes ont déclaré se rendre à Paris à vide après une livraison en Espagne. Lors du contrôle, les douaniers remarquent au fond de la remorque "quatre plaques en bois retenues par des vis semblant neuves par rapport à l'état général du moyen de transport", laissant soupçonner l'existence d'une "cache aménagée".
En démontant l'une de ces plaques, les agents découvrent alors 73 ballots de résine de cannabis, d'une valeur estimée à plus de 17 millions d'euros

Les deux individus ont été incarcérés et mis en examen pour importation de stupéfiants en bande organisée, acquisition, transport, détention de stupéfiants, participation à une association de malfaiteurs et importation, détention et transport de marchandise dangereuse pour la santé publique.

Le cannabis était dissimulé derrière les plaques en bois situées au fond du poids lourd. 
© Douane française
© Douane française




Sur le même sujet

Pas 10 mais 500 nouveaux élèves dans les écoles des Pyrénées-Atlantiques

Les + Lus