Des caméras en première ligne dans la lutte contre les feux de forêt

Avec l'été et la canicule, le risque d'incendie est sévère en Charente-Maritime. Depuis 4 ans, les sapeurs pompiers utilisent la vidéo surveillance pour détecter les départs de feu et intervenir plus rapidement.

Elles sont les yeux des pompiers de Charente Maritime : 12 caméras sont placées sur des tours de guet ou des châteaux d'eau pour repérer tout départ de feu. A l'autre bout, au service départemental d'incendie et de secours, un oeil humain vérifie chaque alerte envoyée par cette surveillance automatique.

De février à octobre, chaque jour, il faut traquer le moindre doute sur un possible départ de feu. Les caméras ont été installées il y a quatre ans, à des points stratégiques pour couvrir toutes les grandes forêts du département.

Quand le départ de feu est confirmé, une feuille d'intervention est envoyée à la caserne la plus proche. Les pompiers connaissent le lieu et la nature du sinistre. Grâce aux caméras, les feux naissants sont détectés plus faciles à circonscrire. 

L'an dernier, ce dispositif de surveillance a repéré 65 départs de feu en Charente-Maritime. Cette détection précoce a permis de limiter à 35 hectares la surface de forêt brûlée.

Reportage au centre de secours de la Rochelle et sur l'Ile de Ré avec Marine Rondonnier, Esmeralda Terperau et Nadine Pagnoux-Tourret.


Prévention feux de forêt

 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité