Charente-Maritime : la Banque Alimentaire crie famine

Moins de nourriture, moins de bénévoles, moins d'aides publiques ; tous les voyants sont au rouge pour la Banque Alimentaire à La Rochelle. Un seul chiffre en hausse, celui des bénéficiaires.
la banque Alimentaire de Charente-Maritime a besoin de bénévoles
la banque Alimentaire de Charente-Maritime a besoin de bénévoles © N. Poitevin - France Télévisions
La précarité ne se confine pas. Tous les matins, dans les hangars de la Banque Alimentaire à Périgny, près de La Rochelle, les bénévoles s'activent. Au sortir de cette crise sanitaire sans précédent, plus que jamais, il faut recevoir, trier et redistribuer des tonnes de marchandises. Pour une grande part des invendus de la grande distribution. Tous les jours, par le biais de près de 70 associations dans le département, ce sont entre 10 et 12 000 personnes qui vont en bénéficier. Mais le coronavirus est passé par là et il a fait des dégâts.
 
© N. Poitevin - France Télévisions

Au plus fort de la crise, les dons étaient en chute libre du fait de la baisse brutale d'activité des grandes surfaces. Il a fallu aller piocher dans les stocks européens. Par ailleurs, nombre de bénévoles sont souvent des personnes à la retraite. Beaucoup, considérés "à risque", ont préféré rester chez eux au plus fort de la pandémie. Certains, comme Jacqueline, sont revenus dès qu'ils ont pu, mais, aujourd'hui encore, la Banque manque de bras.
 

Au lieu de rester chez moi à rien faire, je préfère donner de mon temps. J'ai arrêté deux mois parce qu'on avait pas le droit à notre âge de venir, mais j'ai repris dès qu'il a fallu.

Jacqueline, Bénévole de la Banque Alimentaire

Une collecte nationale à la fin du mois de novembre

A 78 ans, Robert Gaillard, lui non plus, n'a pas lâcher l'affaire. Faute de candidat, il a été réélu Président de l'association en septembre dernier. Il continue de se battre, notamment pour aller chercher des subsides publics. S'il salue la promesse tenue par l'Etat et la Préfecture qui ont versé dernièrement une subvention de 188 000 euros, il s'inquiète du désengagement de l'Union Européenne. D'autant plus que l'avenir ne laisse rien présager de bon sur le front de la lutte contre la pauvreté.
 
© N. Poitevin - France Télévisions


On l'entend tous les jours dans les médias avec les entreprises qui vont commencer à licencier et à déposer les bilans ; on va avoir un accroissement de bénéficiaires de l'ordre de 20%. On est pessimistes.

Robert Gaillard, président de la banque Alimentaire de Charente-Maritime

Deux millions et demi de repas ont été distribués en 2019. La banque alimentaire devrait dépasser la barre des trois millions cette année.
Une collecte nationale sera organisée auprès des particuliers du 27 au 29 novembre. 2020 Là encore, les bénévoles sont appelés à la rescousse.

Si vous voulez faire un don ou offrir de votre temps, voici le site de la Banque Alimentaire de Charente-Maritime

Aux Restos du coeur de La Rochelle, le lundi, c'est jour de distribution :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société vie associative