Charente-Maritime : un marin-pêcheur décède sur un chalutier à la suite d'un malaise

Mardi 12 octobre, un marin-pêcheur du chalutier l’Armandèche a trouvé la mort à la suite à un malaise. Les secours sont intervenus immédiatement mais n’ont pas pu le sauver.

Un marin-pêcheur qui travaillait à bord du chalutier l’Armandèche a perdu la vie hier, mardi 12 octobre, à 14h32. Dans l’après-midi, les membres d’équipage donnent l’alerte au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d’Etel. Un de leur coéquipier est inconscient à la suite d'un malaise sur le pont.

D’une longueur de 18 mètres et immatriculé aux Sables d’Olonne, l’Armandèche se trouve alors à 6,7 nautiques de la pointe de Chassiron (17) et six marins-pêcheurs sont à bord.

Après un premier contact téléphonique avec des médecins, le CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) engage un dispositif important : l’hélicoptère médicalisé Caracal de la base aérienne 120 de Cazaux est mobilisé ainsi que la vedette SNS 144 de la Société Nationale des Sauveteurs en Mer (SNSM) de La Rochelle avec une équipe du SMUR Maritime de La Rochelle à bord et du semi-rigide SNS 741 Marie-Anne de la SNSM de La Rochelle avec un médecin de la station à bord.

L’infirmier du Borda (de la Marine Nationale) rejoint l’Armandèche à 15h20. Les équipes médicales transportées par la SNSM et l’hélicoptère de l’armée de l’Air et de l’Espace arrivent successivement sur zone.

Malgré les soins prodigués sans discontinuer par l’équipage puis par le personnel médical, le décès du marin-pêcheur est constaté à 15h48.

Son corps a été transporté par le SNS 144 vers le port de Chef de Baie (La Rochelle), où il a été pris en charge par les pompes funèbres à 17h41.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers