Chives (17) : L'incendie des silos est sous protection des sapeurs-pompiers

C'est dans la nuit du 17 au 18 décembre qu'un feu s'est déclaré dans un silo en béton de trente mètres de haut. Il contient des granulés de chauffage. Une explosion s'est produite, sans faire de blessé. Aujourd'hui, vendredi 21 décembre, les sapeurs-pompiers surveillent les silos.

Le lundi 17 décembre, en soirée, les sapeurs-pompiers sont intervenus pour une opération de sécurisation d'une zone où un incendie s'est déclarée dans un silo en béton contenant près de 200 tonnes de granulés de chauffage. Au cours de l'intervention, une explosion s'est produite dans un premier silo. Mardi matin une deuxième explosion s'est produite. Et mercredi le feu s'est propagé à quatre autres silos. Impossible d'éteindre le feu. Le phénomène de combustion, pourrait durer plusieurs jours.

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis lundi dernier. Un périmètre de 150m a été mis en place dès lundi soir. des mesures de toxicité des fumées sont réalisées. Tous les résultats son négatifs.

700 tonnes de granulés de chauffage ont été évacués

Le préfet de la Charente-Maritime a demandé ce mercredi à la direction de l'environnement de l'aménagement et du logement (DREAL) de mandater en urgence un institut spécialisé (INERIS) pour réaliser une étude liée à la propagation de l'incendie à d'autres silos. Résultat, l'opération de déplacement de 700 tonnes des produits concernés s'est déroulée dans la matinée de jeudi sous le contrôle de la DREAL.

La stabilité de l'édifice pourrait être mis en cause. Le dispositif opérationnel du SDIS est maintenu sur place afin de continuer la surveillance du site tant que l'incendie se poursuit.

Le récit de Frédéric Cartaud
 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité