Comment ces biscuits "miracles" peuvent aider à la sous-alimentation des personnes âgées ?

durée de la vidéo : 00h02mn07s
Une entreprise de pâtisserie de Charente-Maritime développe les produits hyperprotéinés pour enrichir les repas des personnes âgées. ©France télévisions

La dénutrition est un problème bien connu chez les personnes âgées. Avec les années, l'appétit se réduit et le manque de protéines affaiblit encore plus nos aînés. D'où le recours aux compléments alimentaires ou encore à ces gâteaux hyperprotéinés que produit une célèbre biscuiterie de Charente-Maritime.

Perte d’appétit, manque de protéines et donc affaiblissement général, ces problèmes sont courants chez les personnes âgées. Dans les maisons de retraite, les repas contiennent beaucoup de protéines, mais ça ne suffit pas pour les pensionnaires les plus fragiles et il faut ajouter des produits enrichis.

L’apport de protéines est en effet vital pour les séniors, comme le rappelle Philippe Lebrun, le directeur de l'Ehpad du Bois d'Huré, en Charente-Maritime : « Ce sont des stratégies qui nous permettent de conserver de la masse musculaire et la masse musculaire permet de conserver de l’autonomie pour se déplacer, même si ce sont parfois des déplacements limités, du fauteuil au lit et quand ça marche bien, ça permet de faire de la marche dans l’établissement ou en extérieur. C’est la garantie de vieillir en bonne santé. »

Ce marché des compléments alimentaires, une célèbre biscuiterie de Beurlay, en Charente-Maritime, l’a conquis depuis 20 ans. Parallèlement à ces gâteaux classiques, elle a développé une gamme de galettes hyperprotéinées avec une recette bien particulière :

On met de la matière grasse bien évidemment, mais aussi des farines spécifiques, riches en protéines, il faut que le produit soit très enrichi.

Laurent Boutard

Directeur de la biscuiterie Beurlay

Cette recette hyperprotéinée implique des contrôles qualité renforcés puisqu’il s’agit de compléments alimentaires pour des personnes ayant des carences. Six millions de ces biscuits sont ainsi distribués dans les pharmacies, les hôpitaux ou les maisons de retraite et cela représente aujourd’hui la moitié de l’activité de l’entreprise. Et avec le vieillissement de la population qui s'accélère en France, ce type de production est promise à un bel avenir.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité