Cet article date de plus de 4 ans

Echillais (17) : Les résidents de l'EHPAD et leurs familles dénoncent des cas de maltraitances

Hier, une partie du personnel de l'EHPAD ORPEA d'Echillais en Charente-maritime s'est mise en grève pour dénoncer des cas de maltraitance et une dégradation des conditions d'accueil au sein de l'établissement. Les résidents et leurs familles sont venus témoigner. Reportage. 
Une partie du personnel de l'EHPAD ORPEA d'Echillais (17) était en grève hier
Une partie du personnel de l'EHPAD ORPEA d'Echillais (17) était en grève hier © F3PC

Y en a qui sont maltraités des fois. On sonne, on sonne et ils ne viennent pas.

Micheline est une des 64 résidentes de l'Ehpad ORPEA d'Echillais (17). Elle est venue témoigner avec sa famille de la dégradation des conditions d'accueil de la structure. Et son fils d'ajouter : "C'est scandaleux. Le directeur nous dit que les infirmières ne doivent intervenir que pour les urgences. A 3000 euros par mois..."

 

Manque de personnel, couches sales jetées sur le sol, toilette succincte, absence d'infirmière entre 16h30 et la prise de service du matin.

Les résidents et leurs familles ne veulent plus se taire. Une partie du personnel a cessé le travail hier pour dénoncer ces pratiques.

Dans un communiqué le directeur écrit que "le pesonnel de l'etablissement est conforme en qualification et en effectif". Il évoque "une prise en charge des patients sereine et propice au bien être des résidents".

Reportage de Damien Lefauconnier, Didier Gomez et Maud Coudrin
durée de la vidéo: 01 min 49
Echillais (17) : Les résidents de l'EHPAD et leurs familles dénoncent des cas de maltraitances



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société personnes âgées famille