• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des élèves de Tonnay-Charente brûlés au deuxième degré, les feuilles de figuiers peuvent être dangereuses

© Christian Watier, MaxPPP
© Christian Watier, MaxPPP

Des élèves de Tonnay-Charente ont été brûlés aux mains au deuxième degré par des feuilles de figuiers lors d'un séjour en classe découverte sur l'île d'Aix. La sève de figuier combinée au soleil peut être très dangereuse.

Par Valérie Prétot

Une dizaine d’enfants de l’école Plaisance de Tonnay-Charente ont été brûlés au deuxième degré par des feuilles de figuiers selon nos confrères de Sud Ouest. L'incident s'est déroulé fin mai alors que ces élèves de CP CE1 passaient cinq jours en classe découverte sur l'île d'Aix en Charente-Maritime.
C'est dans le jardin de la Maison familiale qu'ils ont ramassé des figues tombées au sol, et les ont pressées dans leurs mains. Dès le lendemin, sept enfants ont été transportés aux Urgences de La Rochelle et de Rochefort car leur mains étaient recouvertes de cloques. Le directeur de l'école nous a confirmé cette information tout en précisant que certains enfants avaient toujours des bandages. Les analyses font état de phytophotodermatose.

La mise en garde du Centre Anti-poison du CHU de Bordeaux 


La sève de figuier est phototoxique en présence de l'exposition au soleil. Ce phénomène est d'ailleurs bien connu du Centre anti-poison de Nouvelle-Aquitiane qui enregistre plusieurs cas par an d'intoxication de ce type.
Les feuilles contiennent de la sève et cette substance combinée aux rayons du soleil peut provoquer des phytophotodermatoses, ce sont des lésions qui peuvent être graves, comme les brûlures explique le Docteur Magali Labadie, Chef de service du Centre Anti-Poison. Ce médecin toxicologue précise que ces lésions peuvent être profondes comme lorsque l'on plonge les mains dans l'eau chaude, les phytophotodermatoses peuvent d'ailleurs nécessiter plusieurs mois de traitements comme c'est le cas pour les brûlures.

Il y a deux ans, le Centre Anti-Poison de Bordeaux a été appelé par un particulier qui avait été gravement brûlé sur le corps après avoir taillé son figuier. Les lésions avaient nécessité trois semaines d'hospitalisation. Cela peut être compliqué à soigner comme les brûlures.
Magali Labadie, Chef de service du Centre Anti-Poison.

Chaque année, le Centre Anti-Poison de Nouvelle-Aquitaine répertorie cinq ou six cas de lésions dûes à la combinaison du soleil et de la sève de figuier.

Les dangers des plantes

Un répertoire des plantes toxiques est d'ailleurs en cours d'élaboration par l'ANSES. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation est sur le point de diffuser une sorte de guide pratique pour informer le grand public des dangers des plantes que l'on trouve fréquemment dans les jardins.
l'euphorbe peut provoquer des dermatides sévères pour les yeux et la peau. / © Vincent VOEGTLIN, MaxPPP
l'euphorbe peut provoquer des dermatides sévères pour les yeux et la peau. / © Vincent VOEGTLIN, MaxPPP

C'est le cas de l'euphorbe, cette plante très répandue dans les jardins, peut provoquer des dermatides sévères de la peau et des yeux, Magali Labadie.


L'Anses a déjà mis en ligne des conseils concernant les plantes comestibles, souvent confondues avec des plantes toxiques.
Suite aux signalements de plusieurs cas d’intoxication grave, dont deux décès, l’Anses et le réseau des Centres antipoison attirent l’attention sur les risques liés à la confusion de plantes toxiques avec des plantes comestibles. L’Agence appelle à plus de vigilance et livre quelques conseils pour éviter les risques d’intoxication. 

Sur le même sujet

Valentine Pompadour, pin up limougeaude d'adoption

Les + Lus