En demi-finale des play-offs, le Stade Rochelais basket poursuit son chemin après une victoire sur le fil

Après une qualification historique en demi-finales des play-offs d'accession, le Stade Rochelais basket a poursuivi sur sa lancée en s'imposant 73 à 70 contre Rouen, ce samedi 25 mai 2024. De bon augure avant le match retour mardi prochain.

Le suspense aura duré jusqu'au bout : c'est seulement 15 petites secondes avant la fin du match que Tray Buchanan a libéré les Maritimes. Sur le fil, le Stade Rochelais basket a ainsi remporté le match aller des demi-finales des play-offs d'accession en pro A, contre Rouen, sur un score de 73 à 70.

Les supporters rochelais, eux, se voient déjà en finale. "Il ne faut rien lâcher jusqu'au bout, bravo à Rouen, même si on espère quand même gagner. Bravo La Rochelle, merci les gars !", s'écrie cette supportrice. Quelques jours plus tôt, l'équipe rochelaise avait placé la barre haute, en se qualifiant pour une phase de demi-finale qui promettait de beaux matchs contre le Rouen Métropole Basket.

Les Maritimes, leaders du championnat, ont pris l’avantage dès le premier quart-temps grâce à un important travail collectif. Mais pas question de se relâcher face à une équipe normande insatiable, et qui parvient à rattraper son retard au deuxième quart-temps. À la mi-temps, l'écart est minime entre les deux adversaires : seulement trois points, avec un score de 39 à 36.

Pendant la pause, l'équipe rochelaise semble avoir changé d'état d'esprit. Comme l'explique le coach Julien Cortey, Rouen fait "des gros runs et des gros momentums, il faut laisser passer l’orage. Ils sont capables de mettre des tirs assez rapides, sur des phases de transition, de jeu, de relance. (...) C’est la physionomie du match. À la sortie du vestiaire, on a 15 minutes pour souffler, et être un peu plus lucide. On n’a rien changé, on est resté dans ce qu’on voulait. L’idée, c’était de garder cette dynamique sur 40 minutes, ce qui n'était pas simple avec une équipe qui déploie une grosse énergie et qui ne lâche jamais."

À LIRE : Une première historique : le Stade Rochelais se qualifie pour les demi-finales des play-offs, devant une salle chauffée à blanc

"Tout reste à faire."

Au retour de la pause, dans une salle Gaston-Neveur en ébullition, la tension ne se dénoue pas entre les deux équipes. À trois minutes de la fin, l'égalité est parfaite et la patience des supporters est mise à rude épreuve. Jusqu'à la libération, apportée par Tray Buchanan et un tir à trois points qui apporte la victoire au Stade Rochelais.

Le coach Julien Cortey "ne s’attendait pas à une sinécure, encore plus avec Rouen. Je pense qu’on a fait le match que tout le monde attendait. Il y a de l’engagement, de l'intensité, deux belles équipes. Ça donne un match de play-off, qui se finit au couteau. Ça fait un à zéro pour nous, on verra la suite."

Un match de play-off qui se finit au couteau.

Julien Cortey

Coach du Stade rochelais

Jérôme Sanchez, le numéro 5 des Maritimes, savoure la victoire, mais se projette déjà sur la suite : "Tout reste à faire. On est vraiment contents, c’était un vrai combat, une première victoire pour nous. Ce n’est que la première mi-temps pour nous. Mais on sait qu'il n’y a que la moitié du boulot qui est faite."

Déjà en ligne de mire, le match retour le mardi 28 mai. Sylvain Delorme, coach du RMB, constate les points sur lesquels ses joueurs vont devoir travailler : "Dans la dernière minute, on a l'occasion de faire mal, on manque un peu de lucidité, moi le premier. On encaisse des paniers faciles, on a des défauts à gommer, avec un groupe très jeune."

Avec pour objectif "que le rêve dure un peu plus longtemps", l'entraîneur rouennais explique : "C’est ma première fois en playoffs, ma première fois en demi-finale. C'est peut-être à moi de montrer l’exemple. J’ai bien aimé l’esprit qu’on a pu avoir sur l’ensemble du match, on a peut-être été un peu timides. (...) La Rochelle, c’est la meilleure équipe du championnat, avec le meilleur coach de la saison. Ce n’est pas facile, mais on va essayer."

Les supporters des Maritimes se feront sans aucun doute entendre à Rouen : "Notre équipe, elle est solide. On sait qu'on peut gagner à la maison pour la belle, mais j'ai bien l'intention qu'on aille gagner à Rouen pour le match 2, on ne sera pas beaucoup, mais on sera là !"" Car en cas de victoire à Rouen, le Stade Rochelais accédera directement à la finale des play-offs, contre Vichy ou Boulazac, les deux adversaires de l'autre demi-finale.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité