Guy Proteau, maire de la commune de Bourcefranc-le-Chapus, anime des ateliers de cuisine pour les élèves de primaire

durée de la vidéo : 00h00mn03s
Reportage "Ateliers de cuisine pour enfants à Bourcefranc-le-Chapus" de Lucile Marcon et Tiphaine Pfeiffer ©France télévisions

Ancien boucher-charcutier traiteur, Guy Proteau donne des cours de cuisine aux enfants depuis dix ans. Le maire de Bourcefranc-le-Chapus partage sa passion pour les arts culinaires et son savoir-faire. En compagnie d'une classe de CM2, il dévoile sa recette de Bredele, ce petit biscuit alsacien.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Charlotte et tablier en plastique enfilés, cette classe de CM2 est prête à démarrer le premier cours de la journée. Au programme, pas de mathématiques ou de français, mais un atelier de cuisine. Loin de leur salle de classe, ils vont devoir réaliser des petits gâteaux alsaciens : des Bredele. Et c’est Guy Proteau, le maire de la commune de Bourcefranc-le-Chapus (Charente-Maritime), qui anime la séance. Depuis près de dix ans, ce passionné des bons produits transmet l’art culinaire à des élèves de tous les âges.

Installés autour de tables recouvertes de papier cuisson, les apprentis pâtissiers observent avec attention Guy Proteau. “Un pâtissier, ça travaille beaucoup avec la farine. Tout le temps. Comme ça, ça ne colle pas, explique patiemment le maire. Tu fais ta boule comme ça et tu la fais rouler.” Première étape de la recette, former une boule de pâte en piochant dans les saladiers mis à la disposition des CM2.

Cuisiner entre copains

“C'est un moyen de faire découvrir les produits et le métier artisanal, parce que moi, j'étais boucher-charcutier traiteur, raconte le maire, tout en surveillant d’un œil attentif les commis du jour. J’aime bien transmettre aux enfants aussi. Quand ils sont en cours de cuisine, ils se respectent davantage, ils sont un peu plus sages. Il y a des classes un peu plus terribles que d'autres, mais dans l’ensemble ça se passe très bien !”

Depuis le mois de septembre 2023, tous les élèves de l’école ont déjà pu participer à au moins un atelier. Ils apprennent à cuisiner avec le maire, mais surtout entre copains. Et certains sont déjà des cordons-bleus dans l’âme. “J’aime bien cuisiner, il est sympa avec nous, s’enchante Louise, 9 ans. J’ai compris la recette qu’il faut faire.” “À la maison, on fait aussi beaucoup de gâteaux, mais à l’école, c'est trop bien parce que je le fais avec tous mes amis”, abonde Juliette, 10 ans, tout sourire.

“Ça leur apprend à être et à faire des choses ensemble"

Une fois la pâte préparée, les CM2 ajoutent des noisettes sur les biscuits. “Ça leur apprend à être et à faire des choses ensemble, puis connaître la cuisine, s’enthousiasme Patricia Chauvet, accompagnante d'élèves en situation de handicap (AESH). La dernière fois, ils ont fait des hamburgers. Ils sont toujours contents de cette activité. Je trouve que c’est bien !”

L'atelier se conclut bien sûr par une dégustation de Bredele pour tous. Et les chefs du jour sont unanimes : "C'est trop bon !". "C'est croustillant, c'est meilleur que la pâte crue que l'on a mangée avant !", s'amuse Nilam. 

Au prochain atelier, les enfants réaliseront d’autres gâteaux, cette fois vendus au marché de Noël de la ville. Tous les bénéfices iront directement dans la caisse de l’école.