Cet article date de plus de 5 ans

Historique : 235 ans après La Fayette l'Hermione retrouve les Etats-Unis

Plus de deux siècles après l'original, la réplique de "L'Hermione" qui amena en 1780 La Fayette apporter le soutien de la France aux insurgés américains. Le bateau va s'amarrer ce vendredi à Yorktown au son du canon et de l'amitié franco-américaine. Mission accomplie.
© Maxppp
Partie le 18 avril de l'île d'Aix (Charente-Maritime, France), la frégate va s'amarrer à 15h30 ce vendredi à la jetée de Yorktown, une petite ville située à 260 kilomètres au sud de Washington. L'Hermione annoncera son arrivée pour cette première escale officielle aux Etats-Unis par 21 coups de canon, auxquels une canonnade devait répondre côté terre.

Après trois jours à Yorktown, le trois-mâts doit effectuer pendant plus d'un mois un périple de 11 étapes dans les hauts lieux de la révolution américaine, comme Philadelphie ou Boston, le long des côtes du pays, avant une dernière escale au Canada, avec en parallèle depuis des mois des centaines de festivités, expositions ou conférences thématiques.

L'apothéose aura lieu en baie de New York, où "L'Hermione" sera escortée de centaines de bateaux pour la grande parade du 4 juillet, jour de l'Indépendance américaine, sous l'oeil de la statue de la Liberté.

Yorktown, à l'embouchure de la baie de Chesapeake, a été le théâtre de la déroute anglaise en 1781 face aux insurgés américains commandés par George Washington, aidés par un corps expéditionnaire français comprenant Gilbert du Motier, marquis de La Fayette (1757-1834), le comte de Rochambeau et l'escadre de l'amiral de Grasse.

Un dépôt de gerbe célèbrera le souvenir de la bataille de Yorktown d'octobre 1781 et une sonnerie aux morts la mémoire des soldats français qui y sont tombés. Yves Debien, vice-président de la région Poitou-Charentes, partenaire de ce "projet extraordinaire", selon ses propos, s'est réjoui de ce "moment poignant" de voir arriver "L'Hermione" en terre américaine après l'avoir vu quitter le chantier naval de Rochefort où elle a été construite.

Trois jours de festivités sont prévus dans la coquette petite ville aux maisons anciennes de briques ou de bois blanc, aux magasins arborant pour certains les drapeaux des deux pays. "L'Hermione" pourra ainsi être visitée par le public, à qui sont également proposés conférences, marchés de plein air ou exposition thématique (détails dans l'encadré sous cet artcile).

L'Hermione est entrée mardi matin dans les eaux américaines et elle avait à cette occasion un rendez-vous avec le destroyer américain USS Mitscher. Les deux bateaux ont navigué côte à côte et en ont profité pour échanger des messages d'accueil et d'amitiés. Une vidéo mise en ligne sur le blog de l'Hermione a fixé ce moment d'une grande intensité.



Le public américain va pouvoir profiter de l'Hermione.

Lors des escales, l’Hermione est ouverte à la visite en général de 9h à 16h.

Les  visites  sont  limitées  au  pont  de  gaillards. Monter  à  bord  de  l’Hermione  nécessite  une  bonne mobilité. L’Hermione n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.
La plupart du temps, les visites seront gratuites sauf à Philadelphie, Greenport et Castine. Les visites du public ne sont pas possibles à Mount Vernon et à Lunenburg.

Lors des escales, un village accompagne l’Hermione avec une exposition itinérante, différents stands  et boutiques, des concerts et des reconstitutions historiques.

Le village sera complet sur les escales de Yorktown, Philadelphie, New-York et Boston. Sur les autres escales, le village sera plus restreint avec seulement l’exposition itinérante et quelques animations mises en place par les villes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hermione culture patrimoine histoire sorties et loisirs aventure mer