Mais qui est BrakMar, l’artiste qui ambiance le marché de La Rochelle avec son titre "Mara des Bois" ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Morgane Jacob .

Postée sur YouTube, une vidéo musicale reprend la rengaine commerçante d'un vendeur de fraises sur le marché de La Rochelle. Les locaux s'en amusent mais la question reste entière : qui est l'auteur de cette composition décalée ?

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Dès les premières note, la voix bien caractéristique d'Alain Dandonneau se fait entendre : "Mara des bois de pays, Mara des bois extra !" Ce commerçant est une institution sur le marché central de La Rochelle. D'abord avec ses parents, puis à son compte, il vend ses fraises à la criée depuis cinquante ans. C’est sans doute ce qui a inspiré l’artiste qui se nomme BrakMar sur la plateforme vidéo.

VIDEO. Mara des Bois par BrakMar

Une musique où se mêlent synthétiseur, accordéon et cuivres, ponctuée de la rengaine d'Alain, le vendeur de fraises : "C'est très bien fait, c'est vraiment top, et entraînant !" sourit-il, "ça prouve que ce que je fais, je le fais bien". Une petite consécration pour sa notoriété rochelaise, et d’après lui, il fait corps avec sa marchandise : "Beaucoup de gens me connaissent sous le nom de Mara des bois ! Partout où je vais, des gens m’interpellent ‘Ah tiens Mara des bois !’"
En une semaine, la vidéo a dépassé les 6.000 vues, et les Rochelais s’en amusent.

Un artiste local, Ruliano des bois, s’est même pris au jeu en réalisant une pochette d’album pour ce morceau : "ça m’amusait de traduire cela en graphisme, ça a été réalisé hyper vite et juste pour s’amuser et partager" explique-t-il. Une musique qu’il juge fédératrice : "j’imagine les ados écouter ça en rentrant de soirée, ou les expatriés l’écouter à l’occasion comme une madeleine".

Avec sa création spontanée, il partage le morceau de BrakMar, mais n'a aucune idée de qui se cache derrière ce pseudonyme. Et il n'est pas le seul : à La Rochelle, alors que cette mélodie se répand, les acteurs du secteur culturel se posent la même question. David Fourrier, directeur de la salle de spectacles La Sirène a lui aussi découvert le morceau, mais pas son auteur : "on a remonté la piste et on n'arrive pas à trouver" raconte-t-il, "je ne vais pas vous dire que c'est le nouveau Daft Punk, mais c'est rigolo, ça fait sens pour les Rochelais." Coup d'éclat ou début d'une carrière musicale au rayon primeur ? L'avenir le dira, ou alors BrakMar lui-même, s'il finit par se dévoiler...

Un emblème du marché rochelais

Pour Alain Dandonneau, cette musique est surtout un moyen de rappeler les joies du marché, le fond sonore, les échanges avec les clients... "Le marché c’était ça avant, ça me rappelle le temps des marchandes de sardines qui vendaient leur poisson en criant…" se souvient-il, "maintenant c’est perdu, les gens vont dans les grandes surfaces écouter de la musique, alors que le marché c’est plus qualitatif et il y a du spectacle".

C'est d'ailleurs pour ce spectacle qu'une équipe de France 3 avait fait le portrait d'Alain, il y a quatre ans (voir notre reportage ci-dessous).

Alors que les fraises désertent peu à peu son étal, Alain se prépare à sortir des fruits plus hivernaux, avec un pincement au cœur : "les clémentines, ça ne se chante pas pareil."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité