Cet article date de plus de 6 ans

Manifestations d'handicapés à Niort et La Rochelle

Le Collectif pour une France accessible organisait de nombreuses manifestations ce mercredi dans des dizaines de villes en France. A Niort et La Rochelle des manifestants se sont rassemblés pour dénoncer la frilosité du gouvernement d'améliorer l'accessibilité pour les handicapés.
© Yann Salaün (FranceTV)
La grande colère des personnes handicapées s'est manifestée aujourd'hui dans les rues de très nombreuses villes françaises. A certains endroits les manifestants ont enterré symboliquement la loi de 2005 en expliquant que ce texte "renvoyant la loi à 3, 6 ou 9 ans", beaucoup d'entre eux ne seraient plus de ce monde pour être les témoins de cette France accessible à tous.

Le Collectif pour une France accessible dénonce une ordonnance du 26 septembre 2014 qui prévoit un délai supplémentaire pour mettre les lieux publics aux "normes handicapés". Comprenez que les établissements recevant du public (écoles, cinémas, commerces, cabinets médicaux, stades) sont totalement exonérés de se mettre aux normes d'une accès facilité pour les personnes handicapées.

Il ne s'agit pas de recul mais de pragmatisme"  Marisol Touraine


La ministre des Affaires sociales s'exprimait à l'occasion du 10ème anniversaire de la loi du 11 février 2005 sur le handicap, qui visait notamment à rendre les établissements recevant du public accessibles dans un délai de dix ans. Selon elle : "la réalité est que la loi de 2005 est une grande loi qui n'a pas bénéficié des moyens nécessaires" ajoutant : "Lorsque nous sommes arrivés aux responsabilités en 2012, nous avons dit qu'il ne serait pas possible de faire en deux ans et demi ce qui n'avait pas été fait préalablement", a-t-elle rappelé.

Une ordonnance gouvernementale, présentée en septembre en Conseil des ministres et qui doit encore être ratifiée par le Parlement, prévoit des délais supplémentaires allant jusqu'à trois, six ou neuf ans pour la mise en accessibilité des lieux publics.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société polémique