#OnVousRépond. Pass vaccinal, quatrième dose, tests pour les enfants, voici quelques éléments de réponses

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

Au sommaire aujourd'hui #OnVousRépond, le pass vaccinal, la quatrième dose, les tests pour les enfants.

Alors que la Covid est un sujet préoccupant et qui interroge nous sommes sans cesse en quête de réponses concernant notre vie quotidienne à propos des vaccinations, du pass sanitaire ou pass vaccinal,…

Nous essayons de répondre aux questions et interrogations que vous nous adressez via notre formulaire en ligne.

♦ Sur mon application TousAntiCovid, comment puis-je afficher le pass vaccinal alors que j'ai déjà le pass sanitaire ? Dois-je faire une manipulation particulière ?

Non, vous n'avez rien à faire pour récupérer votre pass vaccinal, le certification de vaccination et son QR code restent valides dans le cadre de l'entrée en vigueur du pass vaccinal.


 Après avoir été testé positif au COVID, isolé sept jours, mon fils a-t-il besoin de faire un test PCR pour revenir à l'école ?

L'isolement de sept jours ne nécessite pas de nouveau test. Votre enfant de moins de 12 ans peut revenir en classe.

 Comment font les personnes âgées ou qui n'ont pas internet pour l'application TousAntiCovid ?

Les personnes qui ne disposent pas de connexion internet peuvent scanner le QR code délivré après la vaccination et la charger dans l'application TousAntiCovid sur le téléphone portable. Elles peuvent également conserver la feuille avec le QR code remise par le professionnel de santé qui a effectué l'injection, cette feuille avec ce QR code servira de pass vaccinal.


 Ma mère, 87 ans, a eu sa dose de rappel (3ème injection) début septembre 2021. TousAntiCovid affiche une alerte pour une nouvelle injection en février afin de conserver son pass sanitaire. Pour elle, il s'agirait d'une 4ème dose qui n'est pas validée sur le territoire. Que faut-il faire ?

Á l'heure actuelle, la quatrième dose n'est pas d'actualité. Mais le gouvernement y réfléchit pour les personnes âgées ou les personnes les plus à risque. Interrogée par Sud-Radio, Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée auprès du ministre de la Santé et des Solidarités chargée de l'Autonomie a déclaré que le gouvernement attendait "les avis d'autorités scientifiques mais [que] rien n'est fermé".

Posez-nous vos questions

Nous ne pourrons nous substituer aux professionnels de santé ou aux spécialistes de ces questions. Néanmoins, nous pourrons les consulter et rassembler les informations sur ces sujets, qui parfois, sont de véritables casse-tête pour tout un chacun. C'est aussi l'occasion pour vous d'apporter votre témoignage, sur les sujets qui vous intéressent.

Pour cela, nous vous proposons de remplir le petit formulaire ci-dessous. Nous essayerons de répondre à vos questions, le plus justement possible.