Rétro sports : 14 août 2016, le jour où Charline Picon est devenue la reine de Rio

Après l'Europe et le monde, la planchiste Royannaise remporte aux Jeux Olympiques 2016 la seule médaille d'or qui lui manquait. Charline Picon, la femme de Rio.

Le podium olympique à Rio, Charline Picon médaille d'or
Le podium olympique à Rio, Charline Picon médaille d'or © Olivier Hoslet - MaxPPP
A genoux sur sa planche, la tête dans ses mains, comme si elle n'y croyait pas. Les images ont fait le tour des chaînes de télévisions. Ce 14 août, Charline Picon remporte la sixième médaille d'or française aux Jeux OIympiques de Rio. La Charentaise peut savourer la récompense suprême. Dix ans après son entrée en équipe de France, elle est sur le toit de l'Olympe.

Au bout du suspense

Avant la dernière régate, la médaille d'or est loin d'être dans sa poche car elle n'est encore que quatrième. Elles sont sept à pouvoir monter sur la plus haute marche du podium. Alors Charline donne tout, joue sa carte à fond pour ne surtout pas avoir de regrets. Au sommet de son art, elle réussit une dernière régate quasi parfaite. Elle franchit la ligne d'arrivée en deuxième position. Une place suffisante pour dépasser toutes ses adversaires. A 31 ans, après voir déjà remporté les championnats d'Europe et du monde, la voici championne olympique.
Rétro sports : 14 août 1996, Charline Picon la reine de Rio

La revanche de Londres

Quatre ans plus tôt, la véliplanchiste s'était ratée aux Jeux de Londres. Elle ne s'était classée que huitième alors qu'elle visait plus haut. A Rio, elle prend donc la plus belle de toutes les revanches : " les émotions sont incroyables. C'était très très fort à l'arrivée. C'est une fierté et une joie de partager ça avec mes proches et tous ceux qui m'ont aidé. C'est vraiment fou".
Sur le podium, pendant la Marseillaise, la Charentaise retient difficilement ses larmes. "J'en ai tellement rêvé de cette médaille d'or. Et maintenant je l'ai".  
Rétro sports : 14 août 1996, le jour où Charline Picon est devenue la reine de Rio

Une pause et ça repart

Après Rio, elle s'octroie une longue pause d'un an et demi pour faire un bébé. Alors qu'elle avait un temps imaginer arrêter, Charline est rattrapée par le démon de la compétition. Neuf mois après la naissance de sa fille, elle monte sur le podium des championnats du monde le 1er mars dernier en Australie. Cette deuxième place fait d'elle la première française qualifiée pour les Jeux de Tokyo. Elle va devoir patienter un peu plus que prévu avant de défendre son titre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport voile rétro sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter