La Rochelle : 25 verbalisations pour une soirée privée dans une boîte de nuit

Samedi, en plein confinement, des policiers ont interrompu une fête d'anniversaire dans une boîte de nuit près de La Rochelle. 
La discothèque La Suite, à Aytré.
La discothèque La Suite, à Aytré. © FRANCE TÉLÉVISIONS
La fête est finie, et l'amende salée. En plein confinement, samedi 9 novembre, 25 personnes se sont retrouvées dans une boîte de nuit à Aytré, près de La Rochelle, pour fêter l'anniversaire du propriétaire de l'établissement. Alertés par des allers et sorties dans la discothèque, des policiers en patrouille sont intervenus et ont joué les trouble-fête : chacunes des personnes ont reçu 135€ d'amende pour non-respect du confinement.

"Je trouve ça injuste, c'était une soirée privée, elle n'était pas ouverte au public, se défend Kamal, le propriétaire de la boîte de nuit. Le portail était fermé, l'enseigne éteinte, la distanciation sociale et les gestes barrières respectés". Il préférait accueillir ses amis dans son établissement "de 1 000 m2" plutôt que chez lui. Virginie, son associée, ajoute : "Ici on a un espace adaptée pour mettre des distances. Y'a des soirées privées partout, les gens sont chez eux, ils font la fête mais on leur dit rien".

Sur sa page Facebook , la police nationale de Charente-Maritime a rappelé que cet établissement aurait dû être "officiellement fermé en raison du confinement".
 

[😡Carton rouge] Les effectifs de la #DDSP17 poursuivent leurs contrôles renforcés et la sécurisation dans le cadre du...

Publiée par Police nationale de la Charente-Maritime sur Dimanche 8 novembre 2020
Il y a deux semaines, 19 bars avaient fait l'objet d'une mise en demeure pour des manquements aux règles sanitaires, rapporte Sud Ouest. La directrice départementale de la sécurité publique, Myriam Akkari, tient néanmoins à souligner que pour pour la plupart "des dizaines d'établissements devant être fermés sur la circonscription de la Rochelle jouent le jeu et respectent les règles". Elle met cependant en garde : "Nous serons vigilant et particulièrement fermes face à ceux qui ne respectent pas les règles".


Reportage de Nathan Vildy et Sophie Wahl
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 faits divers