• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Rochelle enfonce Castres et gagne pour la 7e fois de suite

Pierre Aguillon a été le héros de la soirée côté Rochelais. / © XAVIER LEOTY / AFP
Pierre Aguillon a été le héros de la soirée côté Rochelais. / © XAVIER LEOTY / AFP

Les Maritimes, bonus offensif à la clé, ont percé la défense castraise à plusieurs reprises pour inscrire pas moins de sept essais. Résultat : un score fleuve (53-27) et un Stade Rochelais provisoirement deuxième du classement.

Par Thibault Marotte avec AFP

Et de sept ! Le Stade Rochelais a enchaîné, samedi 29 décembre, une septième victoire consécutive en Top 14 avec en prime le bonus offensif. Et pas contre n'importe qui : le champion de France en titre Castres.

Les Maritimes montent provisoirement à la deuxième place du classement avant la confrontation entre Toulon et Toulouse ce dimanche. De leur côté, les Tarnais traversent une période difficile avec une troisième défaite de rang.  
 

La copie parfaite de Pierre Aguillon


Le stade Marcel-Deflandre avait encore fait le plein pour l'occasion. Les deux équipes ont fait jeu égal en début de partie mais Castres a fini par craquer à la 20e minute avec un essai de Pierre Aguillon. Auteur d'un match plein, le trois-quart centre a porté son équipe tout le long du match

Il est de nouveau allé planter entre les perches sur une percée de 50 mètres échappant à trois plaquages au début de la seconde mi-temps. Entre temps Jody Jeneker avait répondu à Marc Andreu

Pierre Aguillon aurait même pu inscrire un triplé si Martin Laveau ne l'avait pas plaqué au-dessus de l'épaule pour l'empêcher de marquer. L'arbitre Romain Pointe a immédiatement accordé l'essai de pénalité. Du côté des Rochelais, c'est comme s'il avait fait le coup du chapeau. Les Tarnais ont aussi payé leur indiscipline avec trois cartons jaunes contre un seul côté Rochelais. 
 

Un moment de doute vite effacé


Malgré l'écart au score à l'heure de jeu, Castres s'est accroché avec deux essais de Robert Ebersohn et Thomas Combezou. La Rochelle n'a même pas eu le temps de douter puisque le joker médical Wiaan Liebengerg est allé à l'essai après une feinte de passe qui a envoyé la défense dans les tribunes (77e)

Marc Andreu a ensuite donné le coup fatal à quelques secondes du coup de sifflet final en franchissant une défense castraise débordée. La semaine prochaine, La Rochelle se déplacera sur la pelouse du leader Clermont, vainqueur hier à Perpignan, pour le premier gros choc de l'année 2019.

Sur le même sujet

La gravité des faits

Les + Lus