À La Rochelle, une épicerie entièrement automatique pour faire ses courses 24 heures sur 24

À La Rochelle, une épicerie entièrement automatisée a ouvert en juillet 2019 sur la boulevard André-Sautel. / © Thomas Chapuzot / France Télévisions
À La Rochelle, une épicerie entièrement automatisée a ouvert en juillet 2019 sur la boulevard André-Sautel. / © Thomas Chapuzot / France Télévisions

Pour permettre au client de faire ses courses 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les robots-épiciers se développent un peu partout en France. L'un d'eux a ouvert à La Rochelle en juillet 2019, et il semble séduire le voisinage.

Par Valentin Pasquier, avec Olivier Riou

Bienvenue dans le monde de l'épicerie 2.0, où faire ses courses ne se résume plus qu'à deux clics de souris. Devant un commerce de La Rochelle, Lucas n'a qu'à tapoter sur un écran, payer puis réceptionner ses courses dans un bac. "C'est très pratique lorsqu'on habite pas loin et que les commerces sont fermés le dimanche. S'il nous manque un petit truc en partant au boulot ou en y revenant, ça prend bien moins de temps qu'aller dans un autre commerce."
 

Un robot-épicier géant

Derrière la devanture se cache un robot-épicier géant. Tout est automatisé à une exception près : le gérant doit tout de même s'occuper de de renouveler le stock, histoire d'assurer continuellement, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 une offre potentielle de 400 références. Ces produits, sélectionnés par le client comme dans un distributeur automatique, défilent sur un tapis roulant jusqu'au bac d'arrivée.

"On répond à une demande de personnes qui travaillent tard ou ont oublié quelque chose, où on une envie particulière à un moment où tout est fermé, explique Guillaume Bonin, le gérant du magasin. On commence à avoir une clientèle de journée qui commence à trouver bénéfique le fait de simplifier ses achats."
 

Faire revivre un quartier

Le choix de l'emplacement le long d'un boulevard est stratégique. 30 000 voitures passent chaque jour et l'arrivée d'un nouveau commerce même automatisé est le bienvenu pour le dynamisme économique du secteur.

"Aujourd'hui, [l'automatisation] est partout. Ça fait cinq à huit ans qu'on remarque des distributeurs à pizza, à pain... Au début les gens sont inquiets, et puis finalement tout le monde y va, juge Marcial Bazillier, un commerçant voisin qui voit d'un bon oeil l'épicerie robotisée. Les gens lui prennent un sandwich et puis font un pas de côté pour venir voir mes fruits et légumes. C'est un complément, c'est mieux qu'une vitrine complètement vide. Ça permet de faire revivre un peu le quartier."
 

Communiquer avec les clients, mais à distance

Apres deux mois et demi d'activité, les objectifs sont atteints. La clientèle est au rendez-vous, même pour un bocal de cornichon à deux heures du matin. "On est relativement en contact avec eux. Il y a un numéro de téléphone s'ils veulent nous joindre s'il y a le moindre soucis ou la moindre question - et croyez-moi, ils s'en servent. Beaucoup de produits on été mis en place pour eux, à leur demande, affirme Sabrina Lei, la co-gérante. Après, on n'est pas souvent avec eux, on n'est pas sur place. C'est un notre petite frustration."

L'enseigne Ximiti est une franchise et son robot épicier est entièrement made in France. Il en existe 14 dans l'Hexagone et 40 supplémentaires devraient faire leur apparition d'ici 2022

 

Sur le même sujet

Les + Lus