La Rochelle : huit femmes sur 87 concurrents au départ de la Mini-Transat

Marie-Amélie Lenaerts est l'une des huit femmes à participer à la Mini-transat 2019. / © France Télévisions
Marie-Amélie Lenaerts est l'une des huit femmes à participer à la Mini-transat 2019. / © France Télévisions

Le départ de la Mini-Transat qui doit s'élancer de La Rochelle a été reporté pour la deuxième fois ce vendredi et ne devrait pas avoir lieu avant mercredi. Parmi les 87 skippers en stand-by, on trouve huit concurrentes. Huit jeunes femmes qui comptent bien se faire remarquer dans le classement.
 

Par Christine Hinckel

Depuis la création de la Mini-Transat, les femmes ont été peu nombreuses à prendre le départ de cette course en solitaire. En 22 éditions, on ne comptabilise que 75 concurrentes à la barre des monocoques de 6m50 pour plus de 1 000 engagés.
Cette année, elles sont huit à tenter leur chance sans distinction avec les skippers masculins.

"On est vraiment tous pareils. On est tous et toutes sur un pied d'égalité. Il n'y a pas de classement hommes/femmes et ça c'est vraiment intéressant."
Marie-Amélie Lenaerts

La Rochelaise Violette Dorange n'a que 18 ans

Deux jeunes femmes originaires de Charente-maritime se lancent dans l'aventure. Toutes les deux sont Rochelaises et l'une d'elles est la benjamine des équipages. Violette Dorange n'a que 18 ans mais elle n'en est pas à son premier exploit. Il y a deux ans, à 16 ans, elle avait été la la première fille à traverser la Manche sur un Optimist. Elle avait ensuite traversé le détroit de Gibraltar, toujours en optimist.

Des bateaux adaptés aux petits gabarits

L'autre Rochelaise, Amélie Grassi, espère faire une bonne performance.

"Le bateau n'étant pas extrêmement physique, c'est faisable pour un petit gabarit de femme comme le mien. Et pour moi, c'est un honneur de faire partie des femmes qui l'on faite."
Amélie Grassi


La flotte toujours en stand by météo

Les concurrentes et les concurrents attendent depuis plusieurs jours à La Rochelle que le départ de la Mini-Transat soit donné. Il avait déjà été reporté le week-end dernier en raisons des mauvaises conditions météorologiques et l'a à nouveau été ce vendredi en fin d'après midi.
Le départ ne pourra pas être donné comme envisagé ce week-end.

"La fenêtre entrevue s’est refermée et la météo attendue les jours prochains dans le golfe de Gascogne ne permet pas de lancer l’imposante flotte de Mini 6.50 dans les conditions de sécurité requises."
Communiqué de presse de la Mini-Transat La Boulangère

La Mini-Transat se court en solitaire et en deux étapes, la première entre La Rochelle et Las Palmas et la seconde entre Las Palmas et Le Marin en Martinique. A bord, les skippers n'ont pas de moyens de communication.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Changement d'heure

Les + Lus