La Rochelle : la petite Lily Rose placée provisoirement chez son père

Affaire Lily Rose / © Vincent Isore - MaxPPP
Affaire Lily Rose / © Vincent Isore - MaxPPP

Lily Rose est une petite fille de 9 ans, dont les deux parents se disputent la garde. La mère vit en Martinique, le père à La Rochelle. Le 17 avril dernier une vidéo saississante, a montré l'enfant hurlant, alors que son père venait la chercher pour les vacances à l'hôpital de Fort de France.

Par Sophie Goux

L'affaire est devenue publique lorsque le 17 avril dernier, une vidéo filmée dans un hopital de Martinique a été partagée sur les réseaux sociaux. Pendant quelques secondes, on y voit et on y entend une fillette de 9 ans hurler alors que la police veut la confier à son père.
Elle l'accuse d'attouchements sexuels en criant "je ne veux pas qu'il pose son sexe sur mon sexe". Une scène difficilement supportable qui a aussitôt enflammé les réseaux sociaux. Des signalements ont été faits auprès de la police nationale :
 
 
Même la ministre de la Santé a réagi en expliquant qu'une enquête était en cours pour éclaircir les faits.
 
Le père de l'enfant dénonce aujourd'hui cette vidéo : "elle représente un viol du secret médical, de la protection de l'enfance, de l'intimité familiale. C'est criminel d'avoir fait cet enregistrement".

Les parents de la fillette sont séparés et ne vivent pas sur le même continent. Le père est à La Rochelle, la mère en Martinique.
Le procureur de la République de Martinique explique qu'une plainte pour des faits d'attouchements a bien été déposée contre le père, mais qu'elle a été classée sans suite. Le père précise qu'il s'agit d'un "classement sans suite en l'abscence d'infraction".

En 2015, un juge des affaires familiales a décidé que le domicile de l'enfant était chez sa mère, avec un droit de visite et d'hébergement classique attribué au père. Ce droit n'a pas été respecté et la mère a été condamnée à 9 mois de prison ferme pour non présentation d'enfant.

Le père précise qu'en 9 ans, il n'a réussit à voir sa fille qu'à deux reprises, ce qui représente "une durée d'un mois et demi".

Nos confrères de Martinique Première ont rencontré Maître Laurie Chantalou-Nordey qui a été désignée pour défendre la petite fille dans cette affaire. Elle explique que Lily Rose est actuellement à La Rochelle et qu'elle a été entendue par la brigade des mineurs. La fillette a fait des "révélations à son entourage", selon son père, qui ont conduit à ses démarches.
 
Le père a fait une demande de transfert de résidence en référé auprès du juge aux affaires familiales de Fort de France. 
L'audience fixée ce vendredi 26 avril, a du être reportée, en raison de l'impossibilité d'établir une visio-conférence entre les deux parties. Une nouvelle audience est fixée au 2 mai prochain.

En attendant, la fillette est scolarisée à La Rochelle.

Sur le même sujet

Fermeture des thermes de Saujon, les explications du directeur de l'établissement

Les + Lus