La Rochelle : une mère Noël apporte 800 cadeaux aux plus démunis

Un réseaux de solidarité organisé en Charente-Maritime a permis d'offrir des milliers de boîtes de Noël à des personnes précaires du département. Véronique Prouteau a réussi à réunir, à l'aide de nombreux acteurs locaux, plus de 800 cadeaux. Un beau conte de Noël.

800 boites de Noël ont été collectées par Véronique dans toute la Charente-Maritime
800 boites de Noël ont été collectées par Véronique dans toute la Charente-Maritime © Véronique Prouteau

La solidarité à l'heure de la crise sanitaire se développe et grandit. Près de 3.000 boîtes de Noël, contenant chacune cinq cadeaux, ont été déposées dans des associations pour les plus démunis de La Rochelle et de la Charente-Maritime. Et plus de 800 d'entre elles proviennent de la collecte organisée par Véronique Prouteau, alias Veronikatornade sur les réseaux sociaux, une habitante de Châtelaillon-Plage.

Cette véritable mère Noël, aidée par un réseau de nombreux autres pères, mères, et lutins de Noël, a permis à des adultes isolés, précaires ou sans domicile fixe d'ouvrir un cadeau pour la première fois depuis des années. 

Un conte de Noël à l'heure des réseaux sociaux

L'idée de ces cadeaux solidaires germe chez Véronique lorsqu'elle découvre l'initiative des "boîtes de Noël" d'une association de Franche-Comté sur Facebook. Elle souhaite donner du sens à cette période festive qui est souvent synonyme pour elle de mauvais souvenirs, liés à son handicap.

Je voulais faire quelque chose qui a du sens. Je suis en situation de handicap depuis quatre ans, depuis le réveillon de 2016, lorsque j'ai eu mon accident. Cette période fait toujours remonter beaucoup d'émotions, et je ne voulais pas que ces souvenirs ne me gâchent Noël encore une fois.

Véronique Prouteau

Elle décide alors de donner de son côté ses propres boîtes, mais réfléchit à faire les choses en grand. Elle décide d'organiser un réseau de points de collectes pour une association de Châtelaillon-Plage, Entraide et solidarité.

Le but c'est de rassembler cinq petits cadeaux dans une boîte : une gourmandise, quelque chose de chaud comme un bonnet ou une écharpe, un article pour les loisirs, un produit de beauté et un mot doux. Le tout peut être mixte, pour homme ou pour femme.

Petit à petit, elle embarque dans l'aventure le magasin local Let's go game pour entreposer les boîtes des futurs donateurs, mais surtout tout un réseau d'Intermarché dans le département : Salles-sur-Mer, Rochefort, La Jarrie, Aigrefeuille d'Aunis, Saint-Martin-de-Ré, la Flotte-en-Ré, ainsi que deux Intermarchés à La Rochelle. Dans chacun d'entre-eux, un panneau encourage les Charentais à faire aussi preuve de solidarité. Et ça fonctionne.

"C'est incroyable l'ampleur que ça a pris, s'émerveille Véronique. On a vraiment eu des boites magnifiques, très soignées. En une journée on a réussi à récupérer 400 boîtes grâce au Lions club [une organisation d'aide aux actions de solidarité, ndlr]. Je ne pensais pas qu'on y arriverait. "

Une solidarité boostée par la crise sanitaire

Véronique est surnommée la "mère Noël", avec son pull festif et son bonnet rouge. Elle raconte qu'un petit garçon a même donné sa peluche. "C'était très touchant, c'est important que les enfants se rendent compte qu'il y a des personnes dans le besoin. Cette histoire, pour moi, c'est un vrai conte de Noël."

Un cortège de sept voitures a permis d'apporter, le 23 décembre, tous ces cadeaux à l'association O Chœur de la vie, à La Rochelle, où d'autres personnes avaient également organisé une collecte. Au total, en France, des centaines de milliers de boîtes de Noël ont été distribués par divers réseaux associatifs.

Selon elle, la crise sanitaire a décuplé l'envie des Français de se rendre utile. "C'est la première fois qu'une initiative comme ça a permis à autant d'adultes de recevoir des cadeaux. D'habitude, c'est plutôt pour les enfants. Je voulais vraiment remercier tous ceux qui m'ont aidé. Cette année, tout le monde a mis la main à la pâte, les associations ont travaillé ensemble, et pas dans leur coin", explique Véronique.

La Châtelaillonnaise est convaincue qu'en 2021, et chaque année suivante, cette initiative solidaire pourra perdurer, à l'image de la campagne des Restos du coeur. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société noël événements sorties et loisirs