• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Route du Rhum : Le Rochelais Yannick Bestaven contraint à l'abandon

© Breschi
© Breschi

Le Rochelais Yannick Bestaven a été contraint à l'abandon dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 novembre. Une avarie du système hydraulique de son plan Farr 2007 l'aurait obligé à faire une escale interdite par le règlement. 

Par Thibault Marotte

L'hécatombe se poursuit dans la catégorie IMOCA de la Route du Rhum. Après les retraits de Louis Burton et Sam Davies, c'est au tour du Rochelais Yannick Bestaven de jeter l'éponge.

Dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 novembre, son embarcation "Maître Coq" a été victime d'une avarie du système hydraulique, qui permet de garder la pression hydraulique sur les pistons de la quille. La réparation, impossible à effectuer en mer, l'aurait contraint à rejoindre Cascaïs au Portugal pour s'ammarer. 
 

Un règlement strict 


Le skipper originaire de La Rochelle a ensuite été obligé de se retirer de la course à cause du règlement. En effet, une seule escale était autorisée au delà du rayon de 150 milles autour de Saint-Malo. Jeudi, il avait déjà du rejoindre le port de Cascaïs après une avarie de chariot de grand-voile, l'empêchant de bloquer sa voile. 

En 2008, il avait été contraint à un abandon rapide au Vendée Globe. Cette année, c'était sa troisième participation à la route du Rhum. Vendredi matin, François Gabart était toujours en tête de la course devant Francis Joyon, maintenant un écart de 130 miles. 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus