Saint-Jean-d'Angély : un arbre tronçonné en pleine nuit sur la place de l'hôtel de ville, la municipalité porte plainte

Publié le Mis à jour le
Écrit par E. Gérard avec F. Loiseau

L'arbre a été découvert couché ce samedi matin, tronçonné à sa base. Deux suspects ont été repérés sur les caméras de vidéo surveillance.

"Là, je suis sans voix (...) Qu'est-il passé par la tête de l'auteur de ce geste invraisemblable ?" s'interroge Françoise Ménard sur sa page Facebook. 

La maire de Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime) rapporte en effet qu'un tilleul d'une centaine d'années, situé sur la place de l'hôtel de ville, a été découvert ce samedi matin, sans doute tronçonné dans la nuit de vendredi à samedi. 

Contactée par téléphone, la première magistrate de la cité angérienne se dit très choquée par ce geste qui "(la) met profondément mal à l'aise car il s'agit d'un être vivant"

Elle annonce son intention de porter plainte dans l'après-midi et affirme également que les bandes vidéos des caméras de surveillance sont utilisées pour identifier les auteurs de ce geste. Selon nos informations, la présence de deux suspects a été repérée aux environs de 2h du matin. 

Nous venons justement de renouveler notre parc de caméras, et elles ont une très bonne résolution la nuit.

Françoise Ménard, maire de Saint-Jean-d'Angély

Peu de riverains à proximité

La gendarmerie de Saint-Jean-d'Angély est chargée de l'enquête. Elle devra notamment déterminer si quelqu'un a vu ou entendu quelque chose. "L'arbre était situé dans un endroit où il y a peu de riverains à proximité" précise encore Françoise Ménard. 

En attendant la résolution de cette affaire qui semble susciter beaucoup d'émoi sur place, la municipalité s'engage à dessoucher l'arbre tronçonné pour le replanter de manière symbolique. Un projet de végétalisation de la place de l'hôtel de ville est en cours. Il porte sur une quinzaine de tilleuls. 

Le reportage d'Olivier Riou, Sébastien Poirier et Carine Grivet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité