"Se sentir utile " : un restaurant rochelais recrute des chômeurs et des personnes en situation de handicap pour favoriser leur réinsertion

Dans le milieu de la cuisine, tout le monde a le droit de mettre la main à la pâte. Sandra Rolland, fondatrice du restaurant In'Fusion basé à La Rochelle, en a fait son credo. Ouverte depuis deux ans, son association a déjà permis à quelques adhérents de retrouver du travail.

Tous les matins, et ce, depuis septembre 2022, Pascal Ambrosi enfile son tablier de cuisine. Ancien chômeur de longue durée, ce pâtissier de formation retrouve les fourneaux. Obtenir un emploi dans une entreprise de réinsertion professionnelle comme celle-ci lui permet "de voir des collègues, au lieu de rester à la maison devant la télévision", sourit-il. Chaque jour de la semaine, Pascal a l'impression de "se sentir utile". "Cela fait 12 ans que je n'avais plus fait de cuisine".

Avec lui se trouve Mamadou Koulibali, concentré à remplir correctement quelques ramequins de légumes et de crème. Arrivé dans l'Hexagone il y a cinq ans, avoir une stabilité de l'emploi lui permet de réguler sa situation. "Dès que je suis venu en France, le seul métier que j'ai aimé, c'est la restauration, avoue-t-il. Désormais, je vais essayer de monter un peu plus haut".

Favoriser la réinsertion professionnelle pour tous

Au total, ce sont huit salariés qui se retrouvent en cuisine. Environ 800 plateaux repas sont fournis pour des entreprises rochelaises ainsi qu'un restaurant, celui de Sandra Rolland. C'est elle qui est à l'initiative de ce projet de réinsertion avec son association Cook and Sol. Ouvert depuis le 22 janvier dernier, sa boutique permet de manger "bon, local, qui favorise le circuit court". Une initiative saluée par Michelle, cliente et habitante de La Rochelle.

On donne vraiment le sourire aux gens.

Sandra Rolland

Fondatrice de l'association Cook and Sol, gérante du restaurant In'Fusion Resto'Action

Spécialisé dans la restauration rapide, ce restaurant embauche des personnes en situation de handicap, physique et psychique, ou des chômeurs de longue durée. Elle-même en situation de handicap depuis ses 19 ans où on a lui a diagnostiqué une dégénérescence de la colonne vertébrale, Sandra Rolland est pleinement dévouée à ce projet.

"L'idée de placer l'humain au cœur des préoccupations, lutter contre les discriminations, la précarité, le handicap invisible" est le combat qu'elle a décidé de mener en créant ce restaurant et cette association. "Tous les jours, on a un rendu humain important puisque mes salariés retrouvent le sourire, ont envie de travailler. On donne vraiment le sourire aux gens", affirme-t-elle.

Créée il y a deux ans, l'association Cook and Sol a déjà permis à trois de ses anciens adhérents de retrouver du travail.

Reportage de Jean Colonna, Pierre Lahaye et Nadine Pagnoux-Tourret.

durée de la vidéo : 00h01mn44s
{} ©France télévisions