"Soigner la terre, l’humain et la biodiversité" : une micro-ferme en pleine ville pour cultiver les liens dans le quartier

Du maraîchage en pleine ville : c'est le défi que relève depuis janvier 2024 une micro-ferme à La Rochelle (Charente-Maritime). Les lieux, qui mêlent agriculture locale, lien social et insertion professionnelle, sont inaugurés ce vendredi 24 mai 2024 dans le cadre des 48 heures de l'agriculture urbaine.

Fini le bitume, et place aux navets, choux et toutes autres sortes de légumes au parc Condorcet, à La Rochelle en Charente-Maritime.

Inaugurée ce vendredi 24 mai 2024 dans le cadre des 48 heures de l'agriculture urbaine, une micro-ferme, nommée "Dunes fertiles", a émergé en plein cœur du quartier prioritaire de Villeneuve-les-Salines. Avec à la clé, depuis le mois de janvier, plusieurs objectifs : proposer à la vente des légumes cultivés sur place, tout en recréant du lien social et en respectant le plus possible l'environnement.

La micro-ferme applique en effet les principes de la permaculture. "On essaie de tout faire à la main, avec une utilisation de l’eau la plus raisonnée possible. On crée des endroits sur lesquels on va planter, qui ne vont jamais bouger et bien sûr, avec zéro produit chimique", explique Chloé Moulis, encadrante de la micro-ferme. "On travaille avec la terre plutôt que contre elle. Si un plant pousse dans une terre assez riche, il pourra être assez autonome."

Les salariés de la micro-ferme utilisent aussi le concept des plantes compagnes. "L'ail va éviter aux fourmis de venir faire leur fourmilière ici. On va récolter l’ail en août et puis les fraises", souligne Chloé Moulis.

Sur la parcelle de 700 mètres carrés, en cette journée ensoleillée, cinq salariés s'affairent. Parmi eux, Anne-Lise Drouet qui, à 35 ans, a abandonné le métier de conseillère pénitentiaire pour celui de maraîchère. "Après un congé maternité d’un an, je ne me voyais pas retravailler dans un bureau." raconte la jeune femme.

J’avais envie de mettre les mains à la terre.

Anne-Lise Drouet

"On est en milieu urbain, et j'avais envie de prendre le projet aux origines."

Participer à la vie du quartier

La micro-ferme a remporté un appel à projets "Quartiers fertiles" lancé par l'Agence nationale pour la Rénovation urbaine. Aujourd'hui, la régie de quartier Diagonales pilote le dispositif, de taille très réduite par rapport à du maraîchage classique. Autre apport, la création d'emplois locaux, en contrat d'insertion, pour les habitants du quartier. Les conditions de travail sont là aussi adaptées. "Je travaille 36 heures, c'est plutôt 24 heures pour un salarié classique. La salariée avec le plus grand nombre d'heures en fait 28 par semaine et on ne travaille pas les week-ends", décrit Chloé Moulis.

À LIRE : Deux quartiers de La Rochelle réhabilités grâce à des travaux de rénovation

"Nous avons cinq salariés dont quatre femmes, on est assez fiers d’arriver à féminiser cette activité", se réjouit Vincent Enard, directeur de la régie de quartiers Diagonales. "Nous sommes installés sur le parc Condorcet qui accueillait des promeneurs, mais présentait peu d'intérêt. L'activité économique ici amène de plus en plus de curieux, et des habitants qui viennent eux comme salariés."

Parmi ces habitants, Sophie Dubois n'avait jamais mis les mains dans la terre. Aujourd'hui, elle se verrait bien exercer le métier de maraîchère. "Je n’y connaissais rien du tout, normalement je travaille dans la restauration. J’ai appris plein de choses, ça fait plaisir", se projette-t-elle. "J'aime planter mes légumes, voir que ça grandit. Au début, il n'y avait rien du tout, ce n'était que de la terre."

Recréer du lien social

À l'origine, il a en effet fallu débitumer les sols, pour pouvoir y apporter de la terre et du compost. Ce lourd travail commence à porter ses fruits car des premières ventes de légumes vont être organisées. 

Fèves et navets seront vendus aux habitants du quartier, avec une double tarification pour être accessible aux ménages les plus modestes. À partir du 28 mai 2024, deux ventes seront organisées, tous les mardis et jeudis de 11h à 13h.

La micro-ferme devrait bientôt s'étendre. Un ancien terrain de sport voisin sera reconverti en une nouvelle parcelle de maraîchage, avec une serre d’environ 700 mètres carrés. Les jardins devraient également être ouverts au moins une journée par semaine aux bénévoles. Une nouvelle façon de cultiver le lien social.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité