Stade Rochelais-Racing 92 : les Maritimes veulent jouer leur première finale de Top 14

À quelques heures du coup d'envoi de la demi-finale de Top 14 entre le Stade Rochelais et le Racing 92, les joueurs se sont entraînés sur le terrain du stade Pierre Mauroy de Villeneuve-d'Ascq. À La Rochelle, la tension monte petit à petit.

Les Rochelais à l'entraînement au Stade Pierre Mauroy
Les Rochelais à l'entraînement au Stade Pierre Mauroy © Thomas Chapuzot, France Télévisions

Les Rochelais se préparent à jouer la troisième demi-finale de championnat de leur histoire ce vendredi soir au stade Pierre Mauroy de Villeneuve-d'Ascq dans le Nord. Mais pas question cette fois de s'incliner si près du but, comme ce fût le cas en 2017 et 2019.

On ne peut plus se satisfaire d'arriver en demi-finale, ça c'est sûr qu'on veut être champions. On veut gagner et c'est tout.

Romain Sazy, capitaine du Stade Rochelais

Le président du Stade Rochelais que Freddy Vetault et Thomas Chapuzot ont pu rencontrer sur place ne dit pas autre chose. Les joueurs ont besoin d'un titre :

Ce n'est pas une demi-finale qui va nous suffire. On veut aller en finale et gagner un titre. On a été très frustrés par la défaite en Champions cup. Ce groupe a besoin de finaliser quelque chose et ce qu'il leur faut, c'est un titre.

Vincent Merling, président du Stade Rochelais

Mais pour espérer jouer le weekend prochain au Stade de France et soulever le Bouclier de Brennus, il va falloir battre le Racing 92. Le club parisien qui arrive avec une ribambelle d'internationaux, Gaël Fickou, Teddy Thomas, Virimi Vakatawa, avance de très solides atouts. Les Rochelais s'attendent d'ailleurs à un match difficile :

Ça va être un gros match. On a vu la performance qu'ils ont faite contre le Stade Français, on a regardé le match ensemble, et c'était assez impressionnant. 

Kévin Gourdon, troisième ligne du Stade Rochelais

Les Rochelais, qualifiés directement en demi-final gràce à leur place de deuxième à l'issue de la saison régulière ont eu un weekend de repos de plus que leurs advesraires qui ont dû jouer le weekend dernier leur match de barrage face au Stade Français.

Mais les Rochelais ont aussi pas mal de joueurs majeurs absents, comme Geoffrey Doumeyrou, forfait, Jérémy Sinzelle et Pierre Aguillon, blessés et Lévani Botia, suspendu. Pour autant, les Parisiens se méfient des Rochelais et pas seulement du paquet d'avants.

Dire que La Rochelle ce n'est qu'un paquet d'avants, c'est faire injure je pense à leur ligne de trois-quarts, parce que quand vous faites une finale de coupe d'Europe, une demi-finale de championnat, comme cela a été notre cas, ça n'est pas lié qu'aux avants, ça veut dire qu'il y a de la quantité du 1 au 23.

Laurent Travers, entraîneur du Racing 92

On attend vos photos !

Nous vous proposons de partager vos photos à l'occasion de cet événement du Stade Rochelais, où que vous soyez (devant la TV, avec des proches dans un bar, dans la rue). Nous mettrons en avant vos clichés. Pensez à ajouter votre Prénom Nom et lieu de la prise de vue.
Notifiez vos publications Insta / Twitter avec #StadeRochelais #FievreSR @StadeRochelais….

Sur le Vieux Port, la tension monte

Le match ce vendredi soir ne se jouera que devant 5.000 spectateurs, mais à La Rocelle des écrans seront à la disposition des supporteurs. Et certains ont hâte d'y être.

Coup d'envoi de la rencontre à 20h45.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rochelais rugby sport top 14