VIDEO. Les populations fragiles en retard sur la vaccination du Covid-19

durée de la vidéo : 00h02mn44s
Seuls 40 % des plus de 70 ans ont reçu un nouveau rappel de vaccin contre la Covid-19. Les pharmaciens accueillent en ce moment les retardataires. ©France télévisions

La neuvième vague de Covid-19 fait craindre un retour de l’épidémie. D’autant plus que la majorité des populations fragiles n’a pas encore fait sa quatrième dose de vaccin. Si la situation commence à inquiéter, certains semblent avoir pris conscience des enjeux.

Début octobre 2022, le gouvernement lançait la campagne de rappel concernant la 4e dose de vaccin contre le Covid-19. Quelques mois plus tard, seuls 40 % des plus de 70 ans l’ont reçu. Avec l’arrivée de la 9e vague de Covid-19, la situation interroge.

Une faible vaccination liée à plusieurs facteurs

Alors que les campagnes vaccinales précédentes avaient été particulièrement bien suivies, la dernière en date peine à décoller. Une situation liée à la disparition de la contrainte administrative que représentait le pass vaccinal. Mais pas seulement, selon Antoine Bordas, pharmacien à Saint-Jean-d’Angély et vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France de Charente-Maritime. "La diminution du nombre de cas fait que les gens ont moins ressenti la pression de se faire vacciner, relève-t-il. Il y a également une certaine lassitude de la vaccination puisque se faire vacciner tous les 6 ou 3 mois, pour certains, c’est devenu un petit difficile."

S’il entend cette lassitude, Mehdi Boudjella, médecin et conseiller médical à l’ARS Nouvelle-Aquitaine, tient à rappeler l’utilité de se faire vacciner. "Avant la vaccination, dans les clusters comme en Ehpad, il y avait des dizaines de décès, rappelle-t-il. Aujourd’hui, avec la vaccination, il y a des symptômes légers, voire même juste de la fatigue." Mais l’immunité face à la maladie diminue au cours du temps, d’où les doses de rappel, notamment pour les populations les plus à risque. "On voit aussi qu’il y a des variants pour le Covid et la dose actuelle de vaccin est spécifique au variant actuel", souligne Mehdi Boudjella.

La vaccination repart peu à peu

Mais depuis quelques semaines et avec l’arrivée des fêtes de fin d’année, la vaccination reprend peu à peu. À Saint-Jean-d’Angély, le nombre de rendez-vous pour la vaccination a doublé depuis novembre. "Nous n'avons eu aucune information particulière donc quand on a vu qu’il y avait des recrudescences de cas de Covid, on s’est dit qu’il fallait qu’on continue et qu’on se protège comme on l’avait jusqu’à présent", témoigne Arnaud venu se faire vacciner à la pharmacie.

Début décembre, le ministre de la Santé, François Braun, a souhaité inciter les Français à se protéger face au regain de la pandémie de Covid-19. À présent, la 4e dose de vaccin est ouverte à tous.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité