VIDÉO. Malgré de nombreuses demandes à leur bailleur social, une famille rochelaise vit dans l'insalubrité

durée de la vidéo : 00h02mn07s
Le bailleur social Immobilière Atlantic Aménagement à nouveau épinglé par une famille locataire à La Rochelle. L'un des bailleurs sociaux les plus importants de Charente-Maritime avec la gestion de plus de 10 000 logements. Depuis 2016, cette famille alerte le bailleur, les élus sur la dégradation de leur logement, en vain. ©France télévisions

L'un des bailleurs sociaux les plus importants de Charente-Maritime, Immobilière Atlantic Aménagement, qui gère plus de 10 000 logements, épinglé par une famille locataire à La Rochelle. Depuis 2016, cette famille rochelaise alerte le bailleur et les élus sur la dégradation de leur logement, en vain.

La famille Dorléac n'en peut plus. Malgré les demandes répétées qu'elle adresse à son bailleur depuis 2016 pour l'alerter sur l'insalubrité de son logement, rien ne se passe. "Dès qu’il pleut tout redevient humide, de l’eau passe à travers les plaintes, explique Christophe Dorléac, excédé. À côté des prises électriques dans la chambre des enfants, c’est très dangereux !"

"On passe notre temps à nettoyer, mais tous les 15 jours ou 3 semaines, la moisissure revient. On laisse les fenêtres ouvertes en permanence pour aérer, mais ça ne suffit pas", continue-t-il. En cause, le bailleur social, Immobilière Atlantic Aménagement, qui gère plus de 10 000 logements en Charente-Maritime.

La municipalité a également fait la demande au bailleur

La famille Dorléac craint à présent pour sa santé. Elle n'est pas la seule dans le lotissement à subir cette situation. Certains de leurs voisins font également des demandes répétées à Immobilière Atlantic Aménagement. "Mes enfants font de l'asthme depuis que l'on habite ici", témoigne une voisine. Pour Christophe Dorléac, la situation n'est plus tenable, la famille a décidé de quitter l'appartement, notamment pour la santé des enfants.

Pourtant, en 2021, la municipalité a été alertée, comme en témoigne Delphine Charier, élue à la Ville de La Rochelle en charge des questions de santé et prévention. "Sur ce dossier, nous avons été sollicités fin février 2021. En moins de trois mois, nous avons pu nous rendre sur place. Nous avons immédiatement contacté le bailleur social qui s’est engagé à faire les travaux", assure-t-elle. En octobre 2022, après une deuxième sollicitation de la famille Dorléac, la municipalité réitère sa demande. Sans que le bailleur donne suite. L'élue l'assure : la responsabilité revient au bailleur.

Vis-à-vis de la santé des enfants, on est obligé de déménager. On doit éviter qu’ils soient tout le temps malades.

Christophe Dorléac, locataire du logement

Dans une impasse, la famille Dorléac n'a que peu de solutions face à elle. "On pourrait arrêter de payer le loyer, mais il faudrait passer par un tribunal pour éviter de se mettre en faute", explique Christophe Dorléac. "Malgré nos multiples relances pour les travaux, on nous fait des promesses et strictement rien ne se fait, continue-t-il. Le bailleur mandate des entreprises qui ne viennent pas et qui ne répondent même pas aux appels. Vis-à-vis de la santé des enfants, on est obligé de déménager. On doit éviter qu’ils soient tout le temps malades."

Suite aux nombreuses sollicitations de France 3, Atlantic Immobilière Aménagement indique "regretter sincèrement" la situation et en avoir pris la "pleine mesure". "Particulièrement soucieux de la qualité de vie de nos locataires au sein de leur logement, nous ne pouvons pas nous satisfaire des conditions actuelles de la famille Dorléac. De ce fait, notre locataire va être contactée dans les prochains jours par l’une de nos responsables afin d’étudier son relogement en prenant en compte les besoins et attentes de la famille. Nous mettrons de ce fait tout en œuvre pour lui proposer au plus vite un nouveau logement", nous répond Atlantic Immobilière Aménagement, par mail.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité