Cet article date de plus de 7 ans

Le pays des huîtres en pleine mutation

Des ostréiculteurs de Charente-Maritime ont vendu à prix d'or des parcelles qui permettent à leurs propriétaires de fabriquer de grandes quantités de naissains d'huîtres. Depuis, certains redoutent une prolifération de coquillages dans les années à venir.
Parcs à huîtres de Bourcefranc-le-Chapus en Charente Maritime
Parcs à huîtres de Bourcefranc-le-Chapus en Charente Maritime © Riri 52 CC-BY-NC-SA
Pourrait-on passer d'un produit rare à un produit surabondant ?
C'est la crainte de certains producteurs d'huîtres de Charente-Maritime qui s'alarment du nombre de parcs de captages qui ont été récemment achetés -très cher- par des normands, des bretons ou même des Portugais. Avec un pari à la clef : multiplier les naissains à partir desquels des millions d'huîtres pourront grandir, se développer et être mises un jour sur le marché.

Après plusieurs années qui ont frappé la production d'huîtres avec une mortalité sans précédent des naissains, la tendance pourrait bien s'inverser et le marché des coquillages exploser avec une offre sans précédent.


A La Tremblade, le reportage d'Olivier Riou et Patrick Mesner.

Le pays des huîtres en pleine mutation

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture