• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Naufrage du Grande America : comment la Nouvelle-Aquitaine se prépare à l'arrivée du fioul sur son littoral

Les opérations de lutte anti-pollution menées au large de La Rochelle ce vendredi 15 mars, depuis le BSAA Argonaute, bâtiment de soutien et d'assistance affrété. / © Marine Nationale
Les opérations de lutte anti-pollution menées au large de La Rochelle ce vendredi 15 mars, depuis le BSAA Argonaute, bâtiment de soutien et d'assistance affrété. / © Marine Nationale

Mardi 12 mars, le Grande America sombrait au large de La Rochelle, avec 2.200 tonnes de fioul et 365 conteneurs. Lutte anti-pollution, appel aux bénévoles, professionnels de la mer : comment la Nouvelle-Aquitaine se prépare avant l'arrivée du pétrole sur les plages ? 

Par Alice Robinet

Dépollution en mer et observation des nappes 


Quatre jours après le naufrage du Grande America, les conditions météorologiques ont enfin permis le début des opérations anti-pollution ce vendredi 15 mars, avec l'arrivée de quatre navires spécialisés sur la zone. 

L'objectif : contenir et pomper les nappes de fioul lourd qui s'échappent du navire, qui transportait 2.200 tonnes de carburant. 

Jusqu'à présent, trois nappes ont été détectées lors des survols, et d'après la préfecture maritime de l'Atlantique, il y avait toujours un "rejet de fioul lourd depuis l'épave" lors de l'observation aérienne ce vendredi. 
 
 
  
  → Vidéo : les opérations de dépollution ont débuté au large de La Rochelle (récit de François Bombard) 
Marée noire
 

Sur la côte, sauniers, pêcheurs et ostréiculteurs se préparent 


De nombreux professionnels de la mer travaillent le long des 720 kilomètres de côtes maritimes de la Nouvelle-Aquitaine. Pour les sauniers, ostréiculteurs et pêcheurs, il s'agit de protéger leurs espaces et outils de travail. 

→ Reportage : les sauniers de l'Île de Ré s'apprêtent à confiner leurs marais salants

Sur l'Île de Ré, on s'apprête à fermer toutes les vannes des marais salants.

Les sauniers sont en alerte, prêts à isoler leurs zones de production de sel, des entrées d'eau de mer, en cas de pollution au fioul.

Il s'agit de préserver les 450 hectares exploités sur l'île grâce à 22 vannes. 
 
Naufrage du Grande America : les sauniers de l'Île de Ré s'apprêtent à confiner leurs marais salants
Sur l'Île de Ré, on s'apprête à fermer toutes les vannes des marais salants. Les sauniers sont en alerte, prêts à isoler leurs zones de production de sel, des entrées d'eau de mer, en cas de pollution au fioul. Il s'agit de préserver les 450 hectares exploités sur l'île grâce à 22 vannes. - F3 PC - Reportage : O.Riou et E.Vallet

→ Reportage : les ostréiculteurs du bassin de Marennes-Oléron anticipent la pollution

Au niveau national, les ostréiculteurs ont été invités par le comité national de la conchyliculture (CNC), à prendre des précautions pour limiter la casse que pourrait occasionner la pollution aux hydrocarbures.
 
Dans le bassin de Marennes-Oléron, les ostréiculteurs qui le peuvent retirent leurs huîtres de la pleine mer pour les placer dans les claires.

Ils stockent aussi de l'eau saine, afin de pouvoir poursuivre leur activité en circuit fermé en cas de pollution. 
 
Naufrage du Grande America : les ostréiculteurs du bassin de Marennes-Oléron anticipent la pollution


→ Reportage : les pêcheurs de l'Île d'Oléron sont inquiets

Si les sauniers et les ostréiculteurs peuvent se préparer, les pêcheurs n'ont pas vraiment d'option pour protéger le milieu marin.

En revanche, ils se disent "prêts à aider pour stopper le gazole", comme l'annonce le président du comité des pêches et des élevages marins d'Aquitaine.
 
Naufrage du Grande America : les pêcheurs de l'Île d'Oléron sont inquiets
Les nappes d'hydrocarbures et donc la pollution devraient toucher l'Île d'Oléron et la côte Royannaise, en premier. Sur place, les réactions sont mesurées pour l'instant mais les pêcheurs sont inquiets pour l'état sanitaire des poissons et de la biodiversité marine. - F3 PC - Reportage : V.Leboeuf et L.Couvrand
 

Comment protéger la faune et la flore marine et côtière ? 

Afin de prendre en charge le plus rapidement possibles les oiseaux mazoutés, la LPO se tient prête et a activé son réseau d'observateurs. 

"D'expérience, on sait que les oiseaux mazoutés arrivent avant les boulettes, on est en situation de crise", estime son président, Allain Bougrain-Dubourg. 


→ Interview : Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de Protection des oiseaux. 
 
Naufrage du Grand América


Sur sa page facebook, la LPO de Nouvelle-Aquitaine rappelle la conduite à suivre en cas de découverte d'un animal victime de la pollution marine.

L'organisme donne aussi la liste et les numéros de téléphone des centre de soins de la région, qui peuvent accueillir des oiseaux, tortues, et mammifères marins. 
 
 

Un appel aux bénévoles déjà lancé 

Les trois organisations Sea Shepherd, le Biome et Darwin Coalitions "préparent un plan d’action pour sauver le vivant" et demandent aux bénévoles de se mobiliser en cas de besoin. 
 

Un groupe facebook a été créé pour coordonner les actions des volontaires, et rassemble déjà plus de 770 membres. 



 

Une édition spéciale sur France 3 Aquitaine et France 3 Poitou-Charentes

Dimanche 16 mars, les journaux de France 3 Aquitaine et Poitou-Charentes seront consacrés au naufrage du Grande America et à ses conséquences. 

Une édition spéciale en direct de La Rochelle, à suivre à partir de 19 heures. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pays basque : l’association Bizi fête ses dix ans

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer