La Rochelle et Poitiers : 300 personnes solidaires avec les victimes d'Alep en Syrie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marine Rondonnier avec AFP

Cet après-midi, 200 personnes se sont rassemblées au pied de la statue de l'amiral Duperré devant la Grosse horloge à La Rochelle pour dénoncer l'inaction de la communauté internationale à Alep. Ce matin, une centaine de personnes ont défilé à Poitiers.  

11 h à Poitiers : plusieurs organisations ( Amnesty international, NPA, Ensemble, Parti communiste français et le Parti de gauche) avaient appelé à un rassemblement de solidarité avec les victimes d'Alep.  
Une centaine de personnes sont venues défiler. Parmi elles, plusieurs étudiants syriens ont scandé des slogans contre Bachar Al Assad et Vladimir Poutine.  

 
Dénoncer les crimes commis contre les femmes, les enfants, les civils d'Alep 

A  14 h, à La Rochelle, ils étaient 200 cet après-midi à dénoncer l'inaction de la communauté internationale face aux exactions commises par le régime de Bachar Al Assad. 

Encore plus de 40 000 civils à évacuer
Vendredi, les évacuations des civils ont été interrompues après le départ de 8.500 personnes. Il resterait environ 40.000 civils dans le réduit que tiennent encore les insurgés à Alep et entre 1.500 et 5.000 combattants avec leurs familles, selon l'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura. L'armée syrienne a suspendu vendredi le processus en accusant les rebelles de "ne pas respecter les conditions de l'accord".

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui supervise les opérations d'évacuations, a exhorté les parties à "trouver un accord" pour "sauver des milliers de vies"."On ne peut pas abandonner" ces "milliers de personnes, notamment des femmes, des enfants, des malades et des blessés, (qui) restent prisonniers dans l'est d'Alep dans l'attente d'une poursuite des évacuations", s'est-il alarmé. "Elles ont attendu toute la nuit dans des températures glaciales, près de la ligne de front, dans la peur et l'anxiété".

Selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "les évacuations devraient reprendre samedi à Alep, en synchronisation avec le départ de Foua et de Kafraya de 4.000 personnes : des blessés et leurs familles, ainsi que des civils et des orphelins", a souligné M. Abdel Rahmane, précisant qu'une centaine de bus étaient prêts à quitter Alep à tout moment pour ces deux localités.

Les six années de conflit en Syrie ont fait plus de 310.000 morts.

Reportage de Yann Salaun et Marc Millet sur France 3 Poitou-Charentes :
Les intervenants : 
Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle
Mary Alzaazou, lycéenne
 

durée de la vidéo: 01 min 23
La Rochelle et Poitiers : 300 personnes solidaires avec les victimes d'Alep en Syrie