Et vous, envoyez-vous encore des cartes postales pendant vos vacances ?

À l'heure des téléphones portables et des réseaux sociaux, les cartes postales ont-elles encore une utilité ? Nous sommes allés poser la question sur le littoral de Charente-Maritime.

C'était parfois la corvée des vacances, ou l'activité des jours de pluie, mais aujourd'hui, les cartes postales ont-elles encore la côte ?

Pour les plus jeunes, pas franchement, "quand j'étais petit, on faisait ça, aujourd'hui, plus trop, on prend des photos et on les envoie à la famille tout ça", nous explique Joris en vacances en Charente-maritime. Pour lui, l'avantage des photos, "c'est qu'elles sont toujours dans le téléphone et qu'on peut les regarder ou les partager quand on veut."

Pour d'autres, envoyer des cartes postales, cela fait partie des vacances. "Mon fils va en envoyer à sa maîtresse, à ses copains, aux tontons, aux tatas" explique Delphine, une touriste.

Mais pour Christine, en vacances, elle aussi, "c'est une perte de temps. Un petit SMS, une photo et voilà".

Alors que de son côté, Marjorie fait des envois stratégiques "Nous, on en reçoit, et comme on aime en recevoir, on en envoie à ceux qui nous les ont envoyées".

Le timbre coûte plus cher que la carte postale

La carte postale résiste pourtant bien dans un monde de l’instantanéité "cela représente entre 3 000 et 6 000 cartes postales sur la saison, c'est énorme, on vend aussi entre 1 500 et 3 000 timbres.", commente Gillian Sénécaille, le gérant d'un tabac.

Mais selon lui, le timbre, c'est parfois là que le bât blesse. "Pour nous, c'est une valeur sûre, la carte postale, les gens en achètent 4 ou 5, ils en ont pour deux euros. Mais quand on achète un timbre à 1,16 euro pour une carte à 40 centimes, ça pique..."

En tout cas, la carte reste une valeur sûre, chaque année 74 millions de cartes postales sont expédiées en France. Mais les Français ne sont pas les plus fans avec sept cartes par an en moyenne, c'est huit fois moins que nos amis britanniques.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité