Saint-Georges de Didonne, paradis de la glisse avec la troisième édition de l'Extrême Cordouan

Pendant tout le week-end, "le roi des phares" va voir défiler le gratin tricolore de la glisse mais aussi tous les passionnés amateurs de windsurf ou de kayak. Vitesse et plaisir, deux mots qui résument la philosophie de l'Extrême Cordouan 2021.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sur le boulevard de la Côte de Beauté à Saint-Georges de Didonne, le pélerinage a commencé dès ce vendredi matin. Sur la grand plage, les plus affutés étaient déjà en train de régler leurs bouts de harnais sur leurs wishbones ou de tergiverser sur le bon foil à mettre sous leur planche. Après une année de crise sanitaire, c'est comme un vent nouveau qui commence à gonfler les voiles de kite. Malgré la crise, l'événement avait été maintenu l'an passé avec, évidemment, les régionaux de l'étape comme notre championne olympique Charline Picon ou les angoulinois Fabien et Manon Pianazza. Mais 2021 s'annonce comme une nouvelle étape pour le tout jeune Extrême Cordouan.

Combien seront-ils à mettre le cap vers  le plus vieux phare de France en activité, là-bas au bout de l'estuaire de la Gironde ? Brieuc Pernes, président de Saint-Georges Voile, pense qu'entre 400 et 450 participants devraient s'élancer pour ces longs runs de 25 kilomètres, marque de fabrique de l'"Extrême". De la longue distance qui partira aussi bien de Meschers que de La Palmyre et qui réunira aussi bien les professionnels de planche à voile que les amateurs de kayak de mer ou de pirogue. 

Notre idée, c’est que l’Extrême Cordouan s’installe, dans le haut niveau, dans le dépassement de soi, dans la voile qui va vite parce c’est celle qui nous intéresse et dans la rame qui va aussi vite.

Brieuc Pernes, Organisateur de l'Extrême Cordouan

Heureux hasard, la naissance de cet événement a coïncidé avec l'avènement de la pratique du foil pour le grand public. Wingfoil, moth foiler, kitefoil, windfoil ; désormais, la moindre brise fait décoller ces machines à vent et le spectacle est garanti. "Les foils, c’est la nouveauté, d’ailleurs Paris 2024 sera sur foil donc volera", confirme Brieuc Pernes, "on a, par exemple, les wingfoils, ça, c’est la nouvelle tendance aujourd’hui. C’est le croisement entre un kite, une planche et une espèce d’aile qui ressemble à celle de Batman. Ça se dégonfle, ça se met dans le coffre de la voiture et ça permet d’aller naviguer partout. Les kites sont particulièrement nombreux cette année et on a du bloquer les inscriptions à cinquante participants. Mais l'Extrême Cordouan, c'est aussi les rameurs-pagayeurs avec des kayaks et des pirogues. Les kayaks viennent aussi pour se sélectionner pour les championnats de France".

Pour ce week-end, Benjamin Augé alias Babou n'a pas hésité à quitter son spot du Jaï à Marignane dans les Bouche-du-Rhône. Cela fait maintenant six ans qu'il est devenu addict au windfoil, six ans que sa planche à voile ne touche plus l'eau et le fait voyager dans le monde entier sur le circuit pro du PWA comme le Rétais Antoine Albeau. Alors bien sûr, la longue distance, ce n'est pas sa spécialité, mais l'"Extrême", c'est juste un moment de plaisir qu'il ne voulait pas rater.

"Au bout là-bas au phare, là où il faudra aller virer la bouée, il y a beaucoup plus de vent donc il va falloir adapter le matériel pour en avoir suffisamment au départ mais pas trop au large. Adapter le matériel, ça veut dire avoir la surface de voile, de planche et de foil adéquate pour pouvoir voler sur le démarrage et pouvoir tenir sur la planche en arrivant au large. C’est un peu différent de ma discipline de prédilection. On est sur de la longue distance, du coup, c’est plus de l’endurance". 

Mais l'"Extrême", c'est aussi et surtout un moment festif et de convivialité avec dès ce soir des DJ sets sur le village et, tout le week-end, des animations, des démonstrations et des initiations. A noter que votre chaine régionale France 3 Noa diffusera le 10 juillet prochain une émission spéciale sur cette édition 2021. Bienvenue au paradis de la glisse.