Assises de Saintes : Joël Le Scouarnec est condamné à 15 ans de réclusion criminelle

Publié le
Écrit par Sophie Goux
Le palais de justice de Saintes (17), photo d'illustration
Le palais de justice de Saintes (17), photo d'illustration © Cédric Cottaz - France Télévisions

Joël Le Scouarnec est condamné à 15 ans de prison, avec un suivi socio-judiciaire de trois ans et une injonction de soin. L'ancien chirurgien, condamné pour viols et agressions sexuelles sur quatre mineurs, et risque deux ans de peine supplémentaire s'il ne respecte pas le suivi demandé.

Plus tôt dans la soirée, lors des réquisitions de la cour d'assises de Saintes en Charente-Maritime, l'avocat général a demandé 15 ans de réclusion criminelle pour Joël le Scouarnec. La cour ordonne aussi son inscription au fichier des délinquants Sexuels.

Le procès de Joël le Scouarnec devant les assises de la Charente-Maritime à Saintes doit se termine donc ce jeudi soir. L'avocat général avait estimé l'accusé coupable des viols et agressions sexuelles sur quatre mineures, il avait requis 15 ans de réclusion criminelle.
L'ancien chirurgien de Jonzac comparaissait pour des faits de viols et agressions sexuelles sur mineures. Il a reconnu devant la cour trois des quatre viols, à savoir ses deux nièces et une petite patiente de quatre ans au moment des faits,  mais il n'a pas reconnu avoir agressé sexuellement sa petite voisine.
C'est cette dernière agression qui avait déclenché l'affaire et abouti à l'arrestation, l'incarcération et la mise en examen de Joël Le Scouarnec.

Injonction de soins, interdiction d'approcher des mineur.e.s, l'avocat général assortit la détention de nombreuses mesures

Outre les 15 ans de réclusion, l'avocat général avait requis beaucoup d'autres mesures et interdictions. D'abord un suivi socio-judiciaire pendant dix ans, et cinq ans de plus si le suivi est interrompu, une injonction de soins, une obligation d'indemnisation des victimes, le ré-examen de sa dangerosité à la fin de sa peine, l'interdiction de tout contact avec des mineur.e.s, l'interdiction de ses droits civiques et familiaux, ainsi qu'une révocation de son sursis pour sa condamnation en 2005 pour détention d'images pédo-pornographiques.

Les autres dossiers seront jugés par la cour d'assises du Morbihan

Le 18 novembre 2019, le parquet de Saintes s'est dessaisi du dossier au profit de celui de Lorient. C'est donc devant les assises du Morbihan que Joël Le Scouarnec sera à nouveau jugé pour les centaines d'autres affaires, sur la période allant de 1991 à 2014.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.