Charente-Maritime : un couple trouve une vingtaine de perles dans une huître achetée à Marennes

Un couple venant de Charente a fait la découverte extraordinaire d'une vingtaine de perles dans une huître achetée à Marennes, en Charente-Maritime.

C'est chez Yannnick Dubuy, ostréiculteur de Marennes, que l'huître miraculeuse a été achetée
C'est chez Yannnick Dubuy, ostréiculteur de Marennes, que l'huître miraculeuse a été achetée © Le banc d'Aline

Une pêche miraculeuse ! C'est une découverte exceptionnelle qu'a fait ce couple de charentais. Comme ça leur arrive souvent, Pierre-Henri Auxire et Anne-marie Prenel étaient partis voir la mer et, comme d'habitude, impossible de revenir les mains vides à la maison. "On était parti faire une promenade à La Tremblade et il n’y avait qu’un ostréiculteur d’ouvert que je connaissais un peu à Marennes, chez Aline", explique Pierre-Henri, "et, pour la première fois, je leur ai acheté leurs huîtres plates de Bretagne. Le lendemain, je les ai ouvertes et il y en a une qui était extrêmement dure, ça croquait très fort sous la dent et je me suis demandé ce que c’était".

Pierre-Henri et Anne-Marie, "chasseurs de perles charentais"
Pierre-Henri et Anne-Marie, "chasseurs de perles charentais" © France Télévisions

A l'intérieur de la Belon, il (Anne-Marie n'en mange pas) découvre une vingtaine de perles de nacre à l'intérieur d'une des huîtres. "On a demandé des informations au banc d’Aline parce qu’on n’était pas très sûr que c’était des perles", nous dit Anne-Marie, "mais ils nous l’ont confirmé après enquête". Trouver une ou deux perles dans une huître est déjà rare. Alors quand Yannick Dubuy, ostréiculteur à Marennes, a entendu ses clients lui dire qu'ils en avaient trouvé 20, il était un peu sceptique.

J'ai été très surpris. Cela m'arrive environ une fois par an de trouver une perle. Mais autant de perles dans une seule huître... au début, on n'y a pas cru."

Yannick Dubuy, ostréiculteur

En observant la photo qu'ils lui ont envoyé, l'ostreiculteur a dû se rendre à l'évidence : ce sont bien vingt perles qui étaient nichées dans une seule huître.

Nombreuses ces surprenantes perles, mais malheureusement trop petites pour faire un collier.
Nombreuses ces surprenantes perles, mais malheureusement trop petites pour faire un collier. © France Télévisions

"Un gros coup de chance"

Mesurant de 2 à 9 mm, les perles se nichent dans le "manteau" de l'huître, la partie la plus proche du bord de la coquille située à l'intérieur du mollusque. "20 perles, c'est un gros coup de chance", assure Pierrick Barbier, docteur en biologie marine sur l'île d'Oléron. 

Une perle se forme lorsqu'un grain de sable ou un parasite vient se nicher dans l'huître. Celle-ci recouvre alors le grain de sable de nacre jusqu'à former une perle, plus ou moins grosse. "Ce serait la présence de plusieurs petites particules, qui viennent se fixer dans le manteau de l'huître, à ce moment-là l'huître les détecte comme agent étranger, et pour les inhiber, va créer une perle autour", détaille Pierrick Barbier. Il prévoit de faire des expérimentations pour expliquer ce phénomène "très très rare pour les huîtres de nos côtes".

Pierre-Henri et Anne -Marie, eux, semblent encore plus surpris de l'intérêt médiatique que suscite leur découverte. "On ne va pas en faire un collier parce qu’elles sont trop petites", regrette Pierre-Henri, "mais ça sera un souvenir exceptionnel et on ne manquera pas, après le confinement quand on pourra se déplacer, d’aller voir Aline pour lui montrer". 

Ce mystère de la nature a déjà été observé aux Pays-Bas. Une dizaine de perles avaient été trouvées dans une huître à Yerseke, dans le sud du pays en 2015. 

Liane Courté et Mathilde Baron ont, elles aussi, été à la chasse aux huîtres perlières :

Des perles dans une huître achetée à Marennes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture agriculture économie insolite