Charente-Maritime : le premier couteau à huîtres fabriqué... en coquilles d'huîtres recyclées

Il est l'outil indispensable pour préparer les repas de fin d'année. Jérôme Truchard, coutelier d'art à St-Savinien en Charente-Maritime, lui, en a fait un objet d'art. Ses couteaux à huîtres ne ressemblent à aucuns autres et leur manche est réalisé à partir de ... coquilles d'huîtres recyclées. 

"Le gryphé" conçu par le coutelier d'art Jérôme Truchard, en Charente-Maritime, est le premier couteau à huîtres fabriqué à partir de coquilles d'huîtres recyclées.
"Le gryphé" conçu par le coutelier d'art Jérôme Truchard, en Charente-Maritime, est le premier couteau à huîtres fabriqué à partir de coquilles d'huîtres recyclées. © Laurence Couvrand/ France Télévisions

Il fallait y juste y penser. Dans son atelier de St-Savinien, Jérôme Truchard a en quelque sorte bouclé la boucle en concevant des couteaux à huîtres dont le manche est recouvert de coquilles d'huîtres recyclées et travaillées, une boucle vertueuse dans le premier département ostréicole de France.
En imaginant cet objet, le coutelier d'art a cherché à garder le caractère authentique et naturel de la matière. Il ne voulait pas en faire un produit aseptisé et bien lisse.

Je voulais que l'on retrouve cet aspect de surface de coquilles, un peu rugueuse. Je vais utiliser des bandes bien spécufiques sur ma machine qui vont me permettre d'avoir cet aspect rugueux sur le manche et après d'adopter pour la finition juste un peu d'huile qui a le mérite de faire ressortir la coquille d'huîtres.

Jérôme Truchard, coutelier d'art à St-Savinien (17)

 

Un couteau totalement éco-conçu

Le manche du couteau est fabriqué à partir de matière première recyclée, l'étui l'est également. Il est garanti 100% recyclé et peut même servir de protège-mains quand on utilise le couteau. Et tous ceux qui ont déjà ouvert des huîtres savent que cette protection peut être, parfois, très utile. "Le Gryphé", c'est le nom de ce couteau à huîtres peut donc, à juste titre, se revendiquer comme un produit totalement "éco-conçu". 

Une le couteau fois réalisé, son manche est recouvert avec des paillettes de coquilles d'huîtres recyclées et retravaillées.
Une le couteau fois réalisé, son manche est recouvert avec des paillettes de coquilles d'huîtres recyclées et retravaillées. © Laurence Couvrand/ France Télévisions

 

200 couteaux vendus en un an

Jérome Truchard travaille cette matière, nouvelle pour lui, depuis un an dans l'atelier qu'il a ouvert en 2006. Auparavant, après avoir fait des formations de coutellerie, de bijouterie et de ferronnerie, il avait travaillé pendant trois sur le chantier de restauration de l'Hermione à Rochefort. En une année, il a déjà produit 200 pièces de ses couteaux à huîtres qui ont rencontré un vrai succès commercial. Ils sont vendus directement par le coutellier dans son atelier ou par internet mais aussi dans plusieurs offices du tourisme du département.

 

Valoriser les déchets ménagers pour produire et consommer localement

Le projet a été réalisé en collaboration avec CyclaB, le laboratoire d’économie circulaire du Syndicat Mixte Cyclad qui assure la collecte, le traitement et la valorisation des déchets ménagers sur le nord-est de la Charente-Maritime. CyclaB s'est fixé comme objectif de valoriser au maximum la consommation durabble et locale.

Il faudrait au maximum consommer et produire local. Que la matière provenant d'ici redevienne des objets qui sont fabriqués et vendus sur notre territoire.

Thierry Galais, chef de projet CyclaB

Des bacs spéciaux ont été disposés dans plusieurs villes, ils sont destinés à recueillir en exclusivité les coquilles d'huîtres. Mais pour que ces coquilles soient transformées en matière première utilisées par des artisans, des artistes et bon nombre d'entreprises, il faut tout d'abord les recycler. C'est le travail d'Ovive, une entreprise de Périgny, spécialisée dans le recyclage des déchets coquilliers. Les coquilles sont triées, séchées puis broyées.

Ensuite, elles vont servir en priorité à nourrir les poules et autres volatiles mais elles sont également très utilisées par les jardiniers pour éloigner les limaces ou amender les sols. On les retrouve aussi dans certains produits cosmétiques ...et donc, depuis un an, dans les couteaux fabriqués par Jérôme Truchard à St-Savinien, à quelques encablures des parcs ostréicoles de Charente-Maritime.

 

Charente-Maritime : un couteau à huîtres en coquilles d'huîtres recyclées

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie environnement ostréiculture agriculture