D'anciennes affiches publicitaires sur le tabac exposées au Musée du papier à Angoulême

Plusieurs affiches publicitaires sur le tabac datant du 19e sont exposées jusqu'au 25 février au Musée du papier à Angoulême. / © FTV
Plusieurs affiches publicitaires sur le tabac datant du 19e sont exposées jusqu'au 25 février au Musée du papier à Angoulême. / © FTV

Le musée du papier d'Angoulême propose jusqu'au 25 février une exposition d'anciennes affiches publicitaires sur le tabac. Cette collection rare de "réclames"  appartient au musée et témoigne du passé industriel de la ville.

Par Yleanna Robert

Des affiches publicitaires sur le tabac datant d'une période entre la fin du 19e et le début 20e siècle, sont actuellement exposées au Musée du papier d'Angoulême. À cette période, les grandes maisons françaises qui fabriquent du papier ont fait appel à de grands affichistes pour vendre leurs produits. 

L'élément essentiel de cette période est l'invention de la chromolithographie qui a permis de réaliser de très grandes affiches en couleur et donc d'avoir une publicité qui pouvait être posée sur des façades, explique Florent Gaillard, directeur du Musée du papier.

Angoulême : une expo d'affiches publicitaires sur le tabac présentée au Musée du papier
Un reportage de Bruno Pillet, Cécile Landais et Jennifer Russeil avec l'interview de Florent Gaillard, directeur du musée du papier.

Ces chefs-d'oeuvre publicitaires collent parfaitement aux thèmes de l'époque. On y retrouve une forte influence orientale : "Dans ces affiches, le décor est axé autour des pyramides, des sphinx et de l'Égypte", indique Florent Gaillard.

► Retrouvez le reportage de Bruno Pillet, Cécile Landais et Jennifer Russeil titré ci-dessous :

Exposition d'affiches publicitaires sur le tabac au musée du papier à Angoulême (titrée)
À l'époque, on les appelait des "réclames". Des affiches publicitaires du siècle dernier sont actuellement à l'honneur au musée du papier d'Angoulême. Elles vantent les mérites du tabac. Une collection rare qui témoigne à sa manière du passé industriel de la ville.

Ce florilège d'affiches est aussi un hommage au passé industriel de la ville d'Angoulême. À l'époque, ses fabriques de papiers à cigarettes employaient près de 6000 personnes. La plus connue d'entre elles est la marque Le Nil, caractérisée par un éléphant qui est "un symbole de puissance et de robustesse", explique le directeur du musée.

Le Musée du papier d'Angoulême fête ses 30 ans avec cette exposition à découvrir jusqu'au 25 février.


Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus