Angoulême : le point sur l'enquête après le meurtre d'un jeune homme, tué par balles, dans le quartier de Basseau

Les faits se sont déroulés hier, lundi 22 février vers 14h20 au pied d'un immeuble du quartier populaire de Basseau à Angoulême. Un jeune homme, âgé d'une vingtaine d'années, a été tué par balles. Il est décédé de ses blessures sur les lieux du meurtre après l'arrivée des secours.

Un périmètre de sécurité avait été mis en place par la police au pied de l'immeuble où s'est déroulé le drame.
Un périmètre de sécurité avait été mis en place par la police au pied de l'immeuble où s'est déroulé le drame. © Jérôme Deboeuf/ France Télévisions

Hier après-midi, un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été grièvement blessé par des tirs d'une arme à feu au pied d’un immeuble de la rue Guy-Riffaud dans le quartier de Basseau à Angoulême, un quartier dit de "reconquête républicaine". La victime a été touchée par arme à feu notamment au thorax et a été retrouvée face contre terre par des riverains. Les secours sont arrivés sur place à 14h20 et ont constaté le décès de la victime qui n'a pas survécu à ses blessures.

Ce mardi 23 février, les impacts de balles sont toujours visibles sur la porte d'entrée de l'immeuble.
Ce mardi 23 février, les impacts de balles sont toujours visibles sur la porte d'entrée de l'immeuble. © J.Deboeuf/ France Télévisions

Les circonstances et le mobile de ce meurtre doivent encore être précisées.  Aucune interpellation n'a eu lieu dans la soirée alors que l'enquête de police a rapidement commencé dans le quartier. Les constations techniques se sont prolongées sur place toute dans la soirée d'hier. 

Le jeune homme a été tué devant la résidence Les Noiseties au 4,rue Guy-Riffaud dans le quartier de Basseau à Angoulême.
Le jeune homme a été tué devant la résidence Les Noiseties au 4,rue Guy-Riffaud dans le quartier de Basseau à Angoulême. © C.Guinot/France Télévisions

Ce mardi 23 février, la procureure d'Angoulême indique que " les vérifications réalisées depuis hier ont permis d'établir l'identité de la victime. Il s'agit
d'un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années, résidant depuis plusieurs années en Charente-Maritime." 
Le parquet d'Angoulême ajoute que ce jeune homme "était défavorablement connu des services de police et de justice de son département d'origine, notamment pour des infractions à la législation sur les stupéfiants".

Une autopsie prévue prochainement

Concernant les mobiles de ce crime et alors que l'hypothèse d'un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants aurait été évoquée, la procureure de la République d'Angoulême, Stéphanie Aouine, précise qu'à ce stade de l'enquête, le jeune homme "n'est pas apparu comme ayant été impliqué dans des affaires judiciaires locales et rien n'indique qu'il soit venu poursuivre ses activités délinquantes à Angoulême."

Hier après-midi, les enquêteurs des services de police et le parquet d'Angoulême.se sont rendus sur place. Une enquête en flagrance a été confiée en co-saisine à la BSU ((brigade de sûreté urbaine)) d'Angoulême et à la Police Judiciaire de Limoges. 
Une autopsie va être réalisée dans les prochains jours et les investigations vont se poursuivre afin de tenter d'éclaircir les raisons de la présence de la victime à Angoulême, ainsi que le contexte et les circonstances du meurtre.

Selon les informations de nos confrères de La Charente Libre, un jeune homme s'est rendu de lui même, mercredi soir, auprès des forces de l'ordre. Ce jeune garçon d’une vingtaine d’années serait l’auteur du tir ayant mortellement touché la victime.

Reportage de Jérôme Deboeuf, Christophe Guinot et Philippe Ritaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers