Cet article date de plus de 5 ans

Cinéma d'animation : fabriqué à Angoulême le film "La Tortue rouge" ouvre le festival d'Annecy

"La Tortue rouge", fascinante fable poétique du Néerlandais Michael Dudok de Wit primée en mai à Cannes, a ouvert lundi soir le 40e festival international du film d'animation d'Annecy. Le film a été en partie réalisé dans le studio Prima Linea d'Angoulême.
Les studios d'animation d'Angoulême portent loin la "French touch" en matière de cinéma d'animation avec la dernière production de Prima Linea, "Tortue rouge". Entre conte philosophique et récit d'aventure, ce film aux contours réalistes narre les grandes étapes de la vie d'un naufragé, échoué sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, d'oiseaux et de crabes.

Le scénario de ce premier long métrage a germé dans l'esprit de Michael Dudik de Wit, 63 ans, après la réception en 2006 d'un courriel du célèbre studio japonais Ghibli lui proposant une collaboration. "C'est ainsi que le projet a démarré", raconte le cinéaste, qui s'est ensuite isolé aux Seychelles pour préparer le film.

Produit par Wild Bunch et Ghibli, "La Tortue rouge" a été principalement réalisé à Paris et à Angoulême - aux studio Prima Linea - par une équipe de plusieurs animateurs français et européens indépendants. Le long-métrage "a constitué un défi pour les animateurs en raison de son animation singulière",  précise le réalisateur.

Récompensé à Cannes en mai du Prix spécial du jury de la sélection Un Certain Regard, "La Tortue rouge" sortira dans les salles le 29 juin prochain. En attendant d'assister à ce moment magique de cinéma, voici un extrait :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture festival du film d'animation d'annecy