La communauté Emmaüs de Charente mise sur la vente en ligne pour amortir les effets du confinement

En Charente, Emmaüs redoute un nouveau coup dur en raison de l'arrêt brutal de l'accueil du public. La communauté qui avait déjà enregistré une perte de recettes d'environ 250.000 euros lors du premier confinement, s'organise pour vendre en ligne.



 
La salle des ventes est fermée pendant le confinement.
La salle des ventes est fermée pendant le confinement. © FTV
La communauté Emmaüs de Charente subit de plein fouet la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus.
Fermeture des salles de ventes,  interruption des ramassages, des collectes et des dépôts, tout s'est arrêté net avec les nouvelles mesures sanitaires.
En coulisse pourtant, les soixante compagnons installés à La Couronne près d'Angoulême, continuent de travailler.

Etienne, l'un des résidents, effectue un tri dans le stock de livres en ce premier jour de confinement.
L'objectif est d'être prêt pour une hypothétique réouverture mais la communauté de Charente souffre encore des stigmates de la première vague. Et comme l'association ne peut compter que sur le revenus des ventes pour remplir ses caisses, son président ne cache pas son inquiétude.

"On était sur la bonne voie"


"On a perdu 250.000 euros de recettes lors du premier confinement, ensuite nous avons ouvert cinq jours au lieu de trois par semaine, on était sur la bonne voie grâce à une clientèle fidèle, avertit Jean-Claude Viollet, le président d'Emmaüs Charente.

On espèrait un retour à l'équilibre mais avec ce nouveau confinement, on estime une nouvelle perte d'au minimum 120.000 euros de recettes. Emmaüs est à nouveau en danger. 

Jean-Claude Viollet Président  Communauté Emmaüs de Charente

Une boutique en ligne


Pour limiter les répercussions, compagnons et salariés misent sur l'augmentation de la vente en ligne.
La Charente est connectée à la plateforme nationale qui répertorie les annonces de toutes les communautés.
L'objectif est de publier 80 annonces par mois avec une offre plus étoffée.
Sur son site internet de vente en ligne, Emmaüs tente d'inciter les internautes à faire des achats solidaires.
"La boutik'Emmaüs Angoulême, Cognac a selectionné pour vous une myriade d'objets de tout type pouvant correspondre à des envies artistiques, loufoques, luxueuses ou toutes simples !"

On va créer les annonces, mettre en ligne, stocker avec un système de rangement, on réceptionne les demandes de commandes et on fait la mise en colis. Jusqu'à présent il n'y avait qu'une personne dédiée à ce travail, on a formé trois personnes pour le boutique Emmaüs en ligne,

Camille Septe, responsable adjointe de la Communauté Emmaüs de Charente.


La communauté Emmaüs envisage aussi de mettre en place de la vente à emporter directement sur son site de La Couronne.   
Charente : Emmaüs mise sur la vente en ligne

Solidarité internationale

Au delà de la Charente, l'association déplore les conséqunece de cette pandémie sur les actions de solidarité au niveau international.
Il y a quelques jours encore Emmaüs avait acheminer un conteneur en Lettonie, peut-être le dernier de l'année.
"On se félicitait d'avoir pu reprendre notre solidarité internationale car on envoit habituellement cinq à six conteneurs par an, en Afrique, en Asie ou encore en Europe. C'est un nouveau coup d'arrêt", regrette Jean-Claude Viollet, le président de l'association charentaise.

Emmaüs communique sur les réseaux sociaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société