• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un élevage de porcs de Charente épinglé par l'association L214

L214 filme des cochons couverts de mouches et vivant dans l'obscurité dans un élevage de Charente. / © L214. Capture d'écran
L214 filme des cochons couverts de mouches et vivant dans l'obscurité dans un élevage de Charente. / © L214. Capture d'écran

L'Association L214 dénonce les conditions dans lesquelles sont élevés des cochons dans une exploitation agricole de l'est de la Charente. L'association de défense des animaux a tourné une vidéo en avril 2018 dans cet élevage où les cochons, maintenus dans l'obscurité, sont couverts de mouches.

Par Christine Hinckel

Deux militants de l'association, William et Léa, sont entrés dans l'élevage charentais pour réaliser la vidéo que l'association a publié, le 1er novembre, sur sa page Facebook. Ils affirment avoir découvert des "cochons maintenus dans l'obscurité, couverts de mouches et laissés sans soins malgré leurs blessures"
"Je n'ai jamais vu autant de mouches dans un élevage" témoignent les militants de L214 sur la vidéo. Ils montrent également les conditions dans lesquelles les truies vivent après avoir été inséminées. "Maintenues dans des cases de maternité où il leur est impossible de se retourner, elles sont épuisées par leurs multiples portées avant de finir elles aussi à l’abattoir" écrit L214. "Elles peuvent juste se lever et se coucher" constate William Burkhardt.
L214 - dénonce l'élevage des cochons en Charente

En diffusant ces images, L214 veut dénoncer les conditions d'élevage dans de très nombreuses exploitations en France. William Burkhardt, joint par téléphone, affirme ne pas vouloir cibler un éleveur en particulier mais remettre en cause un système de production intensive.
"Les éleveurs s'ils pouvaient avoir le choix, s'ils étaient rémunérés correctement ils ne choisiraient pas d'enfermer des cochons dans ces bâtiments là. Ils choisiraient de les mettre en liberté. En fait c'est parce qu'on leur impose de produire des cochons à bas prix" affirme William Burkhardt.

De son côté, l'éleveur de l'exploitation estime être en règle :

Qu'est-ce qu'on voit dans la vidéo ? Un cochon un peu blessé qui s'est battu, c'est chez tous les producteurs de porcs pareil, Pascal Tardieu, Co-gérant du GAEC de Margnac.


Regardez ce reportage d'Ingrid Gallou, Cécile Landais et Carine Grivet.
Intervenants : Hervé Tardieu, Co-gérant du GAEC de Margnac, Pascal Tardieu, Co-gérant du GAEC de Margnac; Michel Dutoyer, Directeur de la Coopérative agricole porcine de Charente.
Elevage de porcs




 

Sur le même sujet

L'avenir de l'aéroport de Bassillac

Les + Lus