Fausse alerte à la bombe en Charente : un homme de 21 ans arrêté en Gironde et placé en détention provisoire

Un suspect a été arrêté, dix jours après une alerte à la bombe au lycée Élie Vinet de Barbezieux-Saint-Hilaire en Charente. L'établissement avait été évacué. Le suspect, qui est mise en cause dans d'autres fausses alertes, a été placé en détention provisoire.

Le 13 mars 2024, le lycée Élie Vinet de Barbezieux-Saint-Hilaire en Charente avait été évacué suite à une fausse alerte à la bombe. Dans un communiqué, le parquet d'Angoulême annonce avoir arrêté un suspect. Il a été placé en garde à vue et déféré ce samedi 23 mars 2024.

Deux autres villes concernées

Il s'agit d'un homme de 21 ans, domicilié en Gironde, qui serait l'auteur des messages frauduleux. Le parquet indique que l'incident est à "connotation terroriste". Selon le parquet, les vérifications effectuées sur le matériel informatique du jeune homme ont "permis de conforter sa mise en cause et également de l’impliquer dans d’autres faits de même nature commis dans deux autres villes."

La communauté de brigade de Barbezieux-Saint-Hilaire et la Brigade des recherches de Cognac ont été saisies de l'enquête. Le parquet se félicite des résultats de l'enquête, menée "à bref délai", "moins de dix jours" après les faits.

Une comparution devant le tribunal dans les prochaines semaines

L'individu, qui a reconnu les faits, devrait comparaître dans les semaines à venir devant le tribunal correctionnel d’Angoulême. Il sera inculpé des chefs de "divulgation d’informations fausses afin de faire croire à une destruction dangereuse, accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données à caractère personnel, usurpation d’identité et apologie du terrorisme."

Dans l'intervalle, le jeune homme a été placé en détention provisoire. Une expertise psychiatrique sera également réalisée.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité