FFA 2022 : "Les enfants du paradis" de Marcel Carné sous les étoiles d'Angoulême

Le festival organise chaque année des projections en plein air. Ce jeudi soir, dans le cadre de l’hommage à la société cinématographique Pathé, le film "Les enfants du paradis", réalisé par Marcel Carné en 1945, était projeté sur la place Louvel, au cœur du plateau d’Angoulême.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Vingt minutes avant le début de la projection, face à l’écran dressé dans le quartier historique d’Angoulême, le parterre de transats est déjà bien rempli. La séance qui se prépare aura lieu dans des conditions uniques. 

Certains spectateurs sont là par hasard. "Super" nous dit Cathy, lorsqu’elle apprend que le film est l’un des plus grands classiques du cinéma français.

La magie de regarder un beau film sous les étoiles.

Xavier, spectateur angoumoisin

La projection en plein air séduit. "Nous, on va découvrir, on est ravi" confie Yvette qui vient de Limoges. Pour Xavier, un spectateur angoumoisin, "c’est la magie de la projection en plein air, une fête populaire et la magie de regarder un beau film sous les étoiles."

Une séance en famille

Je confonds toujours avec "Les visiteurs du soir"!

Gérard, spectateur angoumoisin

Les transats voisins accueillent une famille. Gérard reçoit sa fille et son gendre de Bordeaux. "C’est un très beau film, dont je ne me souviens plus du titre… Vous allez me le dire.. «Les enfants du paradis»… Ah oui, je confonds toujours avec «Les visiteurs du soir» !". "C’est un film que j’ai vu il y a très longtemps à la télé, donc on en profite".

 Séverine la fille de Gérard concède que le film sera pour elle une découverte dans des conditions idylliques. "J’aime bien venir tous les ans au festival et après le plein air c’est super agréable, les chaises longues tout ça."

Un film mythique

C’est la première superproduction française qui est sortie après la guerre, en 1945.

Dominique Besnehard, co-délégué général du Film Francophone d’Angoulême

"C’est un film qui est sorti en 1945 après la guerre, il s’est fait pendant l’occupation, il y a eu des interruptions, des faillites, ça a failli être une catastrophe mais il y a un tel génie dans ce film, les dialogues de Prévert.. la réalisation de Carné. C’est un film qui parle de la France, du théâtre, du romantisme, du boulevard du crime et puis il y a Arletty."

Dernière version restaurée 

Parmi les spectateurs, certains savent parfaitement pourquoi ils sont là. Pour Igor et Mathilde ce film compte énormément. "Jacques Prévert aux dialogues, Alexandre Trauner aux décors, on est fan, nous sommes dessinateurs donc on est fan forcément."

Le film est présenté dans sa dernière version restaurée. A 22 heures, Dominique Besnehard lance la projection du film. C’est parti pour 3 heures sous les étoiles.