FIBD d'Angoulême : "Nous sommes en train de travailler sur la possibilité d'un report", selon le délégué général du festival

Publié le Mis à jour le
Écrit par Amaëlle Brignoli
Franck Bondoux, délégué général du Festival international de la bande dessinée (FIBD) d'Angoulême.
Franck Bondoux, délégué général du Festival international de la bande dessinée (FIBD) d'Angoulême. © Aurélien Sanchez

Dans une interview accordée ce mardi 28 décembre, le délégué général du Festival international de la bande-dessinée (FIBD) a confié envisager le report de la 49ème édition, qui débute le 27 janvier 2022. En cause : le retour des jauges pour les grands évènements, annoncé la veille par le gouvernement.

Comme une impression de déjà-vu pour le FIBD... Suite aux annonces gouvernementales, la direction du festival d'Angoulême envisage de reporter la 49ème édition, programmée du 27 au 30 janvier 2022. La précédente édition, qui devait se tenir du 24 au 27 juin 2021, avait déjà été annulée en raison de la crise sanitaire. 

"C'est vrai que cette période de fin janvier nous semble très incertaine, confie Franck Bondoux au téléphone, délégué général du FIBD. Nous sommes donc en train de travailler sur la possibilité d'un report de l'évènement...".

Ce lundi 27 décembre, le Premier ministre a annoncé un retour des jauges pour les grands évènements. Celles-ci sont fixées à 2.000 personnes pour les évènements en intérieur et 5.000 en extérieur. Problème : le Festival international de la bande dessinée réunit chaque année en moyenne 200.000 visiteurs. 

Des signaux qui "ne vont pas dans le bon sens"

Ce qui tombe très mal pour le festival, dont les premières installations débutent la semaine prochaine. "Nous sommes dans un timing qui est un peu le pire du pire, déplore-t-il. Pour l'édition de 2021, on avait pu anticiper plusieurs mois à l'avance. Là, nous sommes dans un étau, un entonnoir."

"Nous avons la problématique des auteurs étrangers qui viennent sur le festival, et celles des groupes scolaires", ajoute le délégué général du FIBD. 

Nous avions prévu un Woodstock de la BD, pas trois mais quatre jours de paix, d'amour et de neuvième art

Franck Bondoux, délégué général du FIBD

Depuis hier soir, la direction s'entretient régulièrement avec les éditeurs de bandes dessinées pour décider de la marche à suivre. "Nous avons besoin d'un peu de temps pour y voir plus clair. Mais nous avons des signaux qui ne vont pas dans le bon sens, c'est certain..."

En cas de report, pas de demi-mesure 

Si l'évènement venait à être reporté, il s'agirait d'organiser la 49ème édition telle qu'elle a été initialement prévue. "Pour janvier, nous avons préparé un évènement qui incarne les retrouvailles entre le public et la BD, déclare Franck Bondoux. S'il est reporté, ce ne sera pas un évènement rétréci, coupé en deux."

La décision d'un éventuel report en 2022 devrait être prise et annoncée d'ici la fin de semaine.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.