Marlène Schiappa à Angoulême : “faire en sorte qu’aucune violence sexuelle ne reste sans réponse”

Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à Angoulême le 10 novembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - B. Pillet
Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à Angoulême le 10 novembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - B. Pillet

Marlène Schiappa était aujourd’hui à Angoulême dans le cadre du Tour de France de l’Égalité entre les femmes et les hommes. Un déplacement dédié à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Par Coralie Roland

A son arrivée dans la capitale charentaise, Marlène Schiappa a visité la structure d’accueil de jour pour femmes victimes de violences conjugales. Elle s’est isolée un moment avec certaines d’entre elles pour échanger, loin des caméras et des micros. En Charente, environ 200 femmes sont aidées chaque année, toutes victimes de violences conjugales.
Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à Angoulême le 10 novembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes -B. Pillet
Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à Angoulême le 10 novembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes -B. Pillet
La Secrétaire d'État a ensuite participé à l’espace Franquin au forum intitulé "Violences faites aux femmes", organisé par l’UDAF de la Charente, la délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité, en partenariat avec la ville d’Angoulême. Aux côtés de la Secrétaire d’État, le député Thomas Mesnier, le préfet de la Charente et plusieurs élus du département.

Ce déplacement fut l’occasion de préciser le cadre de ce qu’elle appelle "une grande loi citoyenne contre les violences sexistes et sexuelles". Cette loi aura pour vocation d’"améliorer la réponse judiciaire et faire en sorte qu’aucune violence sexuelle ne reste sans réponse". Cette loi permettrait de verbaliser le harcèlement de rue, prévoirait d’allonger les délais de prescription pour les crimes sexuels sur mineurs, ou encore comme le précise la Secrétaire d’État, "en créant dans la loi, de façon indiscutable, un âge en dessous duquel on considère que les enfants ne sont jamais consentants à un rapport sexuel."

Regardez le reportage de B. Pillet et C. Guinot :

Marlène Schiappa en déplacement à Angoulême
Un reportage de B. Pillet, C. Guinot et M. Sitaud avec les interviews de Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes.

En cette période d’étude du budget de l’État, la question du financement des associations engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes, se pose. Marlène Schiappa a expliqué ce sujet : "sur 2017, on a maintenu toutes les subventions nationales aux associations qui luttent contre les violences sexuelles et sexistes, parce que c’est une priorité politique et sur 2018, on regarde comment on peut augmenter ces subventions nationales. On est très à l’écoute, association par association, de l’efficacité et des moyens que nous pouvons mettre pour renforcer et soutenir constamment ces actions."

Le Tour de France de l’Égalité entre les femmes et les hommes, initié en octobre 2017, a pour objectif, décrits sur un site internet dédié, de "recueillir la parole des femmes et des hommes sur l’égalité au quotidien, les difficultés rencontrées et les propositions formulées pour la faire progresser et de faire émerger et partager les bonnes pratiques, faire connaître les dispositifs innovants qui existent à l’échelle d’un territoire, identifier les nouveaux chantiers à ouvrir et les actions à mener par le Gouvernement."
Ce contenu n'est plus disponible
Une table-ronde a réuni de nombreux professionnels autour du protocole de prise en en charge des violences conjugales aux urgences, un service que Thomas Mesnier connait bien puisqu’il y travaillait jusqu’à sa récente élection aux législatives.
Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à Angoulême le 10 novembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - B. Pillet
Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à Angoulême le 10 novembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - B. Pillet

Vous trouverez ici une liste de toutes les associations de Nouvelle-Aquitaine pouvant vous apporter de l’aide si vous êtes victimes de violences ou si vous souhaitez aider une femme que vous pensez être victime de violences.

Sur le même sujet

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne