Les rugbymen de Soyaux-Angoulême relégués en Nationale la saison prochaine : "On a ce qu'on mérite"

Le SA XV qui s'est largement incliné face à Biarritz 15 à 31 a disputé son dernier match de la saison en Pro D2 à la maison. Les Charentais joueront la prochaine en Nationale. 

"On a ce qu'on mérite" a dit l'entraîneur du SA XV, à propos de la rélégation du club.
"On a ce qu'on mérite" a dit l'entraîneur du SA XV, à propos de la rélégation du club. © Christophe Guinot, France Télévisions

Clap de fin pour les rugbymen du SA XV en Pro D2. Les Charentais vont descendre la saison prochaine, une relégation officielle après la défaite concédée hier soir à Chanzy. Ils ont été battus 15 à 31 par Biarritz  à l'occasion de la 29e et avant-dernière journée de championnat. 

Même si les joueurs de Soyaux-Angoulême, lanterne rouge du classement, avaient eu le temps de se préparer à cette issue, Vincent Etcheto n'a pas mâché ses mots lors de la traditionnelle conférence de presse d'après-match. "Il n'y a pas de surprise, on ne mérite pas de rester" a analysé l'entraîneur du SA XV. 

Mais ça me fait râler parce que je connais le potentiel de l'équipe, je vois ce qu'on est capable de faire par séquence. On aurait notre place dans cette ProD2 mais on n'a pas fait le travail pour. On a ce qu'on mérite.

- Vincent Etcheto, entraîneur SA XV

Saison en dents de scie

"On a vécu une saison très compliquée " a plaidé pour sa part le capitaine de cette équipe passée par de nombreux trous d'air cette année avec notamment un enchainement de mauvais résultats et le départ d'Adrien Buononato, remplacé par Vincent Etcheto en octobre dernier.

"Je ne nous cherche aucune excuse mais avec l'exclusion d'un staff et des plaies à panser, ça a mis le temps." a regretté Quentin Witt. 

C'est malheureux à dire mais on n'a pas su trouver les armes.

- Quentin Witt, capitaine du SA XV

Didier PItcho, le président du SA XV, se dit inquiet pour l'avenir du club.
Didier PItcho, le président du SA XV, se dit inquiet pour l'avenir du club. © Christophe Guinot, France Télévisions

Hier soir, la déception et la frustration étaient palpables dans les vestiaires charentais. Le président du club a lui exprimé son inquiétude. "On était un des rares clubs à avoir monté un groupement d'entreprise avec 3,6 millions de budget apportés par les partenaires, mais depuis un an et demi ils sont partis" a constaté Didier Pitcho. 

L'année prochaine, je ne sais pas dans quelles conditions on va rouvrir. Donc je n'ai aucune perspective, et on me demande d'envisager l'avenir ? Moi je ne sais pas faire. 

- Didier Pitcho, président du SA XV

Vendredi 14 mai, le SA XV se déplacera à Carcassonne pour disputer l'ultime rencontre de ce championnat 2021, un match pour l'honneur. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pro d2 rugby sport